Menu
S'identifier
Tendances

Les 5 critères qu’il va falloir prendre en compte pour les voyages de demain 


Publié le : 22.10.2020 I Dernière Mise à jour : 22.10.2020
{ element.images.0.titre }}
La crise sanitaire a bouleversé ou renforcé certains comportements des voyageurs français.  I Crédit photo ©Adobe Stock

Auteur

  • Brice Lahaye

Tourisme durable, rapport qualité/prix, importance de la famille ou des technologies… Voici tout ce qui incitera plus facilement les voyageurs à (re)partir dans les mois et années à venir. 

Le voyage post-crise du Covid-19 sera différent. Pour s’adapter aux attentes des voyageurs de demain, plusieurs entreprises spécialistes, à l’instar de Booking.com et Orchestra, mènent des études pour anticiper dès à présent leurs attentes. Voici cinq critères à prendre en compte par les professionnels du tourisme pour continuer de satisfaire le plus possible leurs clients. 

1 - Le tourisme durable 

Critère déjà de plus en plus présent avant la crise, le souhait d’un tourisme plus durable s’est renforcé ces derniers mois. C’est en tout le constat de la nouvelle étude d’Orchestra, la plateforme logiciel dédiée au secteur du tourisme en mode SaaS. Selon cette dernière, 2/3 des voyageurs désirent s’appuyer sur l’expertise des entreprises du tourisme (compagnies aériennes, croisiéristes, hôteliers, voyagistes) pour mettre en place des programmes d’absorption de leurs émissions, et un quart plaident même pour que cela devienne obligatoire. Près de 3 voyageurs sur 4 sont d'ailleurs prêts à payer plus cher (d’au moins 5%) pour s’assurer que 100% des émissions liées à leur voyage sont absorbées. 

Même constat du côté de Booking.com, qui a dévoilé il y a quelques jours ses 9 prédictions sur l’avenir du voyage. La société d’e-commerce spécialisée dans le tourisme indique en effet que près de la moitié des voyageurs français (47 %) interrogés dans son enquête* souhaitent se déplacer de façon plus respectueuse de l’environnement à l’avenir. Et près des deux tiers des sondés (63 %) attendent de l’industrie du voyage qu’elle propose des options plus durables. 

2 - Le rapport qualité/prix et la flexibilité 

La crise sanitaire - et son impact sur les finances des consommateurs - pousse les voyageurs à faire encore plus attention au rapport qualité-prix des séjours qu’ils réserveront. L’étude de Booking.com montre ainsi que 58 % des Français interrogés seront plus attentifs aux tarifs lors de la recherche et de l’organisation de leurs futurs voyages. Près de la moitié (46 %) s’appuiera ainsi sur offres et promotions pour faire des économies. « Ces comportements perdureront probablement pendant encore plusieurs années », prévient le site d’e-commerce dans son compte-rendu.

À cela s’ajoute évidemment un vrai travail attendu de la part des professionnels du tourisme sur leurs politiques de modification et d’annulation. Avec pour mot d’ordre la flexibilité. Si 71% des voyageurs français affirment qu’ils attendent des plateformes de réservation de voyages plus de transparence sur les conditions d’annulation, sur les processus de remboursement et sur les options d’assurance de séjour, 46 % des sondés estiment même qu’il est indispensable que leur prochain séjour soit remboursable. Enfin, 36 % veulent pouvoir modifier leurs dates sans frais. Un désir déjà entendu par bon nombre de voyagistes, qui adaptent depuis plusieurs mois leurs politiques pour permettre à leurs clients de partir en toute sérénité.  

3 - L’évasion… à proximité 

Autre tendance qui s’est renforcée pendant la crise sanitaire : le besoin de s’évader sans partir trop loin. La fin de la pandémie devrait encourager beaucoup de Français à voyager. La preuve par les chiffres, avec une grande majorité d’entre eux (90 %) qui ont profité du confinement pour chercher des idées de séjour, et 36 % ont consulté des destinations potentielles au moins une fois par semaine, selon Booking.com. « L’envie de destinations originales et le plaisir à partager les souvenirs de vacances avec ses proches continueront à croître de façon exponentielle au cours de l’année à venir », estime Booking.com. Le désir de partir est bien là ! 

Mais peut-être faudra-t-il, pour les entreprises du tourisme, renforcer leur production sur la France. 49 % des personnes interrogées prévoient en effet de voyager dans l’Hexagone sur le moyen terme (dans les 7 à 12 mois) et 40 % sur le long terme (dans plus de 1 an). Les agences de voyages, qui vendent beaucoup de séjours à l’étranger, peuvent néanmoins se rassurer : près d’un quart des Français (18 %) prévoient ainsi de voyager à l’autre bout du monde d’ici la fin 2021. 

4 - La famille et le plaisir 

Autre tendance à suivre : le voyage en famille et la recherche d’expériences originales ou authentiques. 70 % des voyageurs français interrogés par la plateforme de réservation souhaitent apprécier davantage les moments passés dehors ou en famille, selon Booking.com. Même constat dans la récente étude « Industry Micro-Shifts » réalisée par Facebook. Selon cette enquête, environ 33 % des Français déclarent à présent opter avant tout pour les voyages en famille. 

Côté activités, plus de la moitié des sondés (57 %) de Booking.com rechercheront des expériences plus rurales et éloignées des sentiers battus, notamment pour renouer avec la nature. La rencontre avec les populations locales s’annonce également importante. 

5 - Les technologies 

Le dernier critère, et non des moindres, à prendre en compte par les entreprises du tourisme est évidemment l’innovation technologique. La crise sanitaire actuelle pousse 55 % des Français à estimer que la technologie contribuera fortement à limiter les risques sanitaires lors des voyages, et 51 % déclarent que les hébergements devront mettre à profit les dernières technologies pour que leurs clients se sentent en sécurité, selon l’étude de Booking.com. 

Mais au-delà de l’aspect sanitaire, la technologie doit aussi permettre aux voyageurs de personnaliser plus facilement leurs expériences. Les initiatives développées en ligne (visites virtuelles…) pourraient également aider à la vente. Près d’un quart des sondés (23 %) déclarent qu’ils se sentiraient plus sereins à l’idée de se rendre dans une destination inconnue s’ils pouvaient la découvrir à l’avance à l’aide de la réalité virtuelle. Il va donc falloir encore innover ! 

 

*Enquête de Booking.com menée auprès de 20 000 voyageurs issus de 28 pays. 

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format