Menu
S'identifier
Tendances

Émissions carbone : la décision inédite de Secret Planet


Publié le : 06.07.2022 I Dernière Mise à jour : 06.07.2022
{ element.images.0.titre }}
Trek au travers de dunes rouges en Algérie I Crédit photo Louis-Marie Blanchard

Auteur

  • Charline Poullain

Secret Planet a pris une décision radicale pour diminuer ses émissions carbone : le voyagiste spécialisé dans les voyages nature et aventure s’engage à stopper tout séjour une fois son quota annuel de CO2 dépassé. Explications.  

 

Dans la lignée des accords de Paris, Secret Planet vise la neutralité carbone à l’horizon 2050. Pour ce faire, ce voyagiste né à Lyon et qui a fait du voyage d’aventure et nature sa spécialité - avec des expéditions polaires et de l’alpinisme à très haute altitude - s’engage à réduire son empreinte carbone de 5 % par an.

Premier cap fixé : ne pas émettre plus de 2 160 tonnes de carbone en 2030, soit une réduction de 37 % par rapport à 2019. Pour y arriver la méthode est pour le moins radicale : à partir de 2022 (et son seuil de 3 260 t.) dès que l’empreinte carbone annuelle sera atteinte, le voyagiste cessera de prendre toute réservation. Quitte à les repousser l’année suivante. Du jamais vu dans le monde du tourisme.

Secret Planet s’engage à rendre compte de son bilan carbone, ayant retenu le calculateur de la fondation GoodPlanet qui lui-même s’appuie sur une méthodologie développée par l’ADEME, Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie.


Le rôle clef des voyageurs

Derrière cet engagement pas de crédit carbone, ni de plantation d’arbres. « La notion de compensation est au mieux un leurre, au pire un mensonge », estime Eric Bonnem, fondateur et dirigeant de Secret Planet. L’idée est donc de privilégier les vols directs et des alternatives de transport international. De même que les écolo-lodges et l’immersion chez l’habitant une fois sur place.

Les voyageurs joueront un rôle essentiel, notamment par leur fidélité. Car la durée des séjours s’en trouvera allongée, de même que leur coût (le panier moyen est déjà de 5 000€). C’est toute une réflexion sur le tourisme qui sous-tend : « Secret Planet est convaincu que ses voyages offrent des bénéfices supérieurs aux nuisances qu'ils génèrent », notamment en ce qu’ils créent des revenus et contribuent à l'amélioration des conditions de vie pour les populations locales.


Une démarche mûrie

« Nous ne pouvons attendre une rupture technologique concrète dans l’aérien avant 10 ou 20 ans, si elle arrive », poursuit Eric Bonnem. De 2015 à 2019, le propre bilan carbone de Secret Planet était passé de 1 810 à 3 430 tonnes, dont plus de 85 % liés aux vols internationaux. Car dans le même temps cette société fondée en 2011 - qui regroupe les agences de voyages Tamera, Saïga et Expeditions Unlimited - affichait une croissance annuelle d’environ 25 % de son activité, atteignant un chiffres d’affaires de 5M€ en 2019.

Alors que son activité repart à la hausse après la pandémie, l’équipe renonce donc à ce qu’elle désigne comme un « modèle de croissance mortifère ».

Une démarche dûment mûrie. Après la rédaction d’une charte de développement durable, Secret Planet communique depuis 2018 l’empreinte carbone de chacun de ses voyages. Par exemple la traversée du Népal (15 000 km à pied tout de même) représente 3.79 tonnes de CO2 par personne.

« En nous engageant dans une réduction massive de nos émissions carbone tout en assumant notre responsabilité économique et sociale, en France et dans le monde, nous nous engageons dans une véritable expédition… Nous nous devions de redonner du sens à ce que nous faisions », conclut Eric Bonnem.

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format