Menu
S'identifier
Technologie

Start-up : HurryBirds.com veut connecter les voyageurs d'affaires


Publié le : 09.02.2016 I Dernière Mise à jour : 09.02.2016
{ element.images.0.titre }}
I Crédit photo L'appli se veut simple d'utilisation pour entrer en contact avec d'autres voyageurs ou voyageuses d'affaires. ©DR

Les créateurs de ce nouveau réseau social dédié visent entre 80 000 et 100 000 membres, français et internationaux, d'ici dix-huit mois.

Pierre Salas et Alain Boschet, âgés de 41 et 45 ans, tous deux grands voyageurs dans leur ancienne vie professionnelle, ont eu l'idée de lancer un réseau social spécifique aux voyageurs d'affaires.

Sous le nom de HurryBirds.com, ils ont décliné un site Internet et une appli, qui, selon eux, devraient répondre au besoin de networking des voyageurs corporate en déplacement. "Rien n'est forcé bien sûr, explique Pierre Salas. On n'est pas un site de rencontres ! On se dit seulement que pour un voyageur seul ou une voyageuse isolée, ça vaut le coup de savoir qu'on peut rencontrer de façon informelle, dans le même hôtel, d'autres personnes en voyage d'affaires."

Le principe de fonctionnement du réseau se veut simple : le collaborateur a le choix de s'inscrire sur le site et d'indiquer sa présence dans un hôtel aux autres membres s'il dispose déjà d'une réservation.

"Il peut aussi faire sa réservation directement sur le site, nous utilisons l'API d'Expedia", précise Alain Boschet. Une messagerie instantanée propriétaire du réseau permet d'échanger avec l'un des membres et de convenir d'un rendez-vous "in real life".

"A terme, nous aimerions que les membres s'échangent des bons plans sur des prestataires locaux qu'ils ont testés ou des terrains de golf qu'ils ont pratiqués… Tout ce qui peut être utile dans un emploi du temps minuté."

Levée de fonds de 1 million d'euros

Opérationnel depuis dix jours, le site compte une centaine d'inscrits. "Ce ne sont pour l'instant que nos relations professionnelles", avouent les deux fondateurs de la start-up.

Leur modèle économique est basé sur trois types de revenus : les publicités sur le site, la rémunération par Expedia en cas de réservation d'hôtel sur le site et la vente d'offres Premium (informations plus détaillées sur les membres, critères de recherche précisés, etc.).

"Nous visons entre 80 000 et 100 000 membres, français et étrangers, d'ici le second semestre 2017", annonce Pierre Salas.

Leur stratégie de développement est fixée. "Nous allons faire de la communication virale, signer des partenariats avec des compagnies aériennes et des loueurs de voitures, et proposer aux entreprises d'utiliser l'API d'Expedia", détaillent-ils.

Financée en fonds propres depuis avril dernier, la start-up va avoir besoin de lever 1 million d'euros sur les dix-huit prochains mois. "Nous cherchons à lever 300 000 euros dans un premier temps", conclut Alain Boschet.

Catalina Cueto

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format