Menu
S'identifier
Technologie

Selectour, précurseur du NDC avec son outil Wonderbooking


Publié le : 04.10.2022 I Dernière Mise à jour : 02.11.2022
{ element.images.0.titre }}
I Crédit photo

Auteur

  • Rémi Bain Thouverez

L’objectif du réseau Selectour est de se doter d’outils performants distribuant NDC tout en conservant sa productivité

Le sujet NDC ne cesse d’interpeller la profession depuis le congrès des EDV à Lille. Les agences de voyages se flattaient de leur capacité à savoir vendre de l’aérien vite et bien avec un système cryptique, alors la perspective de passer à un système graphique a généré de nombreuses craintes.

Les flux NDC arrivent dans les plateformes de par la seule volonté des compagnies aériennes. Christian Sabbagh, Président d’Orchestra, précise : « Revenons à l’origine de ce nouveau protocole : il s’agit pour les compagnies aériennes de récupérer la maîtrise de leur distribution que détenaient les GDS jusqu'à présent et d’enrichir la distribution de leur catalogue. »

Selectour a souhaité s’approprier la technologie via un logiciel propriétaire pour garantir la pérennité du système et surtout apporter aux adhérents un outil simple, efficace et performant.

 

Interview d’Hubert Prades, Directeur des Systèmes d’Information chez Selectour.

Tour Hebdo : Vous avez lancé Wonderbooking en mars 2022. Quel était votre objectif ?

Hubert Prades : Ne pas perdre en productivité ni en rentabilité. Nous voulions éviter, coûte que coûte, que la surcharge GDS, sur le seul segment de l’aérien, nous fasse perdre la vente.

Tour Hebdo : À ce point ?

Hubert Prades : Bien entendu. Les ventes directes ne paient pas la surcharge. Nous perdons immédiatement notre avantage concurrentiel. Nous avons obtenu des délais avec Air France sur le business travel, mais ce n’est pas le cas avec Lufthansa.

Tour Hebdo : Justement, quelles sont les agences concernées : Loisirs ou Affaires ?

Hubert Prades : Pour l’instant, ce sont les agences Loisirs essentiellement afin de leur éviter la surcharge qui s’applique déjà depuis le début de l’année avec Air France. De plus, la facilité d’utilisation de l’outil est un atout pour des vendeurs qui ne sont pas des billettistes avertis.

Tour Hebdo : Est-ce que l’outil est opérationnel ?

Hubert Prades : La première version a été déployée en mars 2022 à toutes nos agences et depuis, on ne cesse d’enrichir l’outil. Pour les agences, c’est transparent. Elles ne voient pas l’intérieur de la mécanique, mais dans la réalité nous intégrons au fur et à mesure les évolutions que nous fournissent les compagnies. Ces dernières ne travaillent pas avec les mêmes calendriers. C’est évolutif en permanence.

Tour Hebdo : Avez-vous programmé des formations ?

Hubert Prades : C’est fait. Mais l’avantage avec le graphique, c’est sa présentation familière pour chacun. Tout est intuitif, sans nécessairement avoir besoin de formation approfondie. Là, au moins, c’est un bénéfice utilisateur incontestable en termes de conduite du changement !

Tour Hebdo : Pourtant, bien des agences regrettent le cryptique !

Hubert Prades : Si ce n’est pas la majorité ! mais on ne peut plus y échapper. Les compagnies aériennes ne reviendront pas en arrière et les GDS s’y mettent aussi en arrêtant très prochainement les formations sur le mode cryptique. NDC, c’est l’avenir décidé par les compagnies aériennes. À nous de modéliser l’outil pour ne rien perdre des pratiques que nous maîtrisions et de travailler pour renforcer notre efficacité métier.

Tour Hebdo : Mais l’apport de nouvelles fonctionnalités se fait attendre, non ?

Hubert Prades : Vous touchez du doigt la vraie difficulté : le problème, c’est le timing. À terme, nous aurons un contenu plus riche, plus visuel avec plus de combinaisons possibles. Les compagnies auront aussi plus de latitude pour créer de nouvelles offres. Mais c’est vrai que pour l’instant ce n’est pas encore le cas. En revanche, l’après vente -annulation, échange, remboursement- est beaucoup plus simple avec NDC. Les GDS ne se sont pas lancés en 3 jours !

Tour Hebdo : Quel discours tenir aux agences ?

Hubert Prades : C’est une interface web, la prise en main est immédiate et les améliorations sont constantes. Nous n’intégrons pas en direct les compagnies avec lesquelles nous n’avons pas signé de contrat qui garantit nos avantages concurrentiels. Notre solution est pérenne, car nous avons pris une participation dans la société Wondermiles qui la développe. Cela nous permet de maîtriser notre distribution et d’éviter que notre R&D passe à la concurrence. Il s’agit de commencer maintenant à travailler sur l’outil sachant qu’à courte échéance, nous le ferons évoluer vers un SBT.

Tour Hebdo : Comment ça se présente en agence, tout est sur un même écran ?

Hubert Prades : Oui, c’est une interface web, c’est donc assez similaire à un site de réservation en ligne, mais avec des fonctionnalités adaptées à un usage professionnel, que ce soit au niveau des champs de recherche, des filtres et des fonctionnalités d’après ventes.

Tour Hebdo : Quelle est votre ambition concrètement ?

Hubert Prades : Rendre l’outil le plus efficace possible et faire évoluer la solution vers un SBT. Ce dernier aura plusieurs atouts par rapport à ce que l’on connaît déjà sur le marché. Nous avons des connexions directes avec des compagnies aériennes ainsi que la SNCF et nous y intégrons au fur et à mesure tous les contenus utiles : hôtels, locations de voitures, assurances…. L’interface utilisée par les clients sera similaire, mais plus simple que celle des agences. Cela facilitera le déploiement et l’accompagnement des clients.

Tour Hebdo : Pour conclure ?

Hubert Prades : Nous souhaitons aussi garder la maîtrise de la roadmap et continuer à la construire avec les agences du réseau. NDC a été parfaitement apprivoisé par les O.T.A. Alors hors de question de se laisser distancer : nous prenons les devants avec notre propre outil Wonderbooking et au lieu d’être attentiste, nous voulons être précurseur.

 

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format