Menu
S'identifier
Technologie

Suppression d'emplois chez Amadeus France : les syndicats jugent les conditions de départ « ignobles »


Publié le : 11.09.2020 I Dernière Mise à jour : 11.09.2020
{ element.images.0.titre }}
Le 9 juillet dernier, la direction d’Amadeus IT Group annonçait aux salariés un plan de suppression d’emploi à hauteur de 10% des effectifs dans le monde, soit environ 1 800 personnes, dont plus de 300 à Nice. I Crédit photo Adobe Stock

Auteur

  • Céline Perronnet

Dans un communiqué commun, les 4 organisations syndicales CFTC/CFDT/CGT/CFE CGC alertent sur la situation du site Amadeus de Paris suite à l’annonce de 35 suppressions de postes d’ici à la fin de l’année.

Les 4 organisations syndicales d’Amadeus France montent le ton. Dans un courrier diffusé le 11 septembre, elles dénoncent « des conditions de départs ignobles, infâmes, affichant ouvertement le dégoût et le manque de respect » que la direction « porte aux salariés ». 

Comment en sont-ils arrivés là ? Pour rappel, le 9 juillet dernier, la direction d’Amadeus IT Group annonçait aux salariés un plan de suppression d’emploi à hauteur de 10% des effectifs dans le monde, soit environ 1 800 personnes, dont plus de 300 à Nice.

« Sur le territoire national, il a été décidé une suppression de 10% des effectifs ; or sur le site de Paris ce pourcentage atteint 17,5 % ! », affirment les syndicats, qui estiment n’avoir eu « aucune marge de manoeuvre » sur les conditions de départs.

« Les négociations ont été totalement déloyales car tout était déjà dicté par les négociations effectuées à Sophia Antipolis durant l’été », affirment-ils. Ajoutant : « Ces conditions de départ (quasiment identiques à l’accord du site de Sophia), en cette période sanitaire et économique difficile sur le marché de l’emploi ne sont pas dignes des résultats du Groupe et de la mention Top employeur 2020 décernée en grande pompe en début d’année par la ministre du travail à la DRH du site de Nice ».

Interrogée par Tour Hebdo sur les conditions de départ dénoncées par les organisations syndicales, la direction de la communication a répondu à notre demande via un statement d'Amadeus dans lequel Luis Maroto, Président et CEO d'Amadeus, s'exprime sur la volonté de réduire les effectifs : « cette société a été bâtie et continuera de se construire grâce à ses collaborateurs talentueux. L’industrie du voyage de demain sera extrêmement différente de celle que nous avons connue : nous devons donc mettre en adéquation la composition de nos équipes avec les exigences, réalités et besoins des clients de demain ».

Pas de licenciement économique avant le 31 mars

Selon la CGT, pour les salariés de Nice concernés par le plan de départs volontaires, le montant des indemnités serait de 0,8 mois de salaire par année d’ancienneté pour les salariés ayant de 6 à 10 ans d’ancienneté, d’un mois de salaire par année d’ancienneté pour les salariés ayant de 11 à 19 ans d’ancienneté et de 1,3 mois de salaire par année d’ancienneté pour les salariés ayant 20 ans ou plus d’ancienneté.

« L’objectif caché depuis le début est de licencier beaucoup plus de salariés et de pouvoir les cibler. De nombreux sites ferment à l’étranger où il n’existe aucun droit du travail. La négociation d’un accord de rupture conventionnelle collective n’était qu’un leurre puisqu’avec de telles conditions, le nombre de volontaires ne sera jamais atteint. Aussi bien à Paris qu’à Sophia Antipolis !!! », poursuivent les organisations syndicales, qui ont quand même signé cet accord, « protégeant ainsi » les salariés « jusqu’au 31 mars 2021 de tout licenciement économique ».

« Mais que se passera-t-il le 1er avril 2021 ? », s’interrogent les syndicats. Pour l'instant, ils n'ont pas la réponse ...

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format