Menu
S'identifier
Technologie

Google Maps bientôt payant : les conséquences pour le tourisme


Publié le : 15.05.2018 I Dernière Mise à jour : 15.05.2018
{ element.images.0.titre }}
Google accordera un forfait de 200 $ par mois. Jusqu'à quand ? I Crédit photo DR

Auteur

  • Didier Forray

 L'utilisation des plans issues de Google Maps sera payante à compter du 11 juin 2018. Voici ce qu'il faut savoir pour ne pas risquer des factures astronomiques !

C'est un e-mail que tous les propriétaires ou gestionnaires de sites web ont reçu lors du pont du 1er mai : Google y annonce un "changement important" de son offre de cartographie Google Maps.

 

Qu'est-ce qui change pour les sites Internet ?

Tous les hôteliers, tour opérateurs, agences de voyages ou professionnels du tourisme qui utilisent des cartes Google Maps sur leurs sites Internet ou leurs applis se verront appliquer un "nouveau système tarifaire". Une révolution puisque Google avait lancé ce service gratuitement en 2005. N'importe quel site pouvait intégrer des cartes Google Maps et les personnaliser selon ses besoins, par le simple copier-coller d'un code HTML.

Une première remise en cause discrète de la gratuité de l'utilisation avait eu lieu en 2012. Google avait alors institué un maximum de 2500 appels quotidiens gratuits à l'API de géocodage pour la réalisation des cartes. Une limite suffisamment haute pour passer inaperçue. Nouvelle restriction en 2015, avec la mise en place d'une limite à 25 000 affichages gratuits de cartes par jour. Passé ce quota, Google facturait alors 0,50 $ les 1000 affichages. Là aussi, pas de quoi affoler les utilisateurs.

A compter du 11 juin 2018, le quota gratuit sera cette fois sérieusement entamé puisqu'il passe à 28 000 affichages par mois, un peu moins de 1000 par jour. Et les dépassements seront désormais facturés 7 $ par tranche de 1000 affichages, sachant que Google offre d'emblée un forfait de 200 $ par mois. Mais cela risque de faire sérieusement bondir la facture pour les gros sites qui utilisent abondamment des cartes ! Exemple : un site qui approche aujourd'hui le cap des 25 000 affichages par jour devra s'acquitter de près de 5000 $ par mois… Il va falloir suivre les affichages de près !  

 

Que faire pour baisser la facture ?

Si le site de votre agence s'appuie sur un nombre important de cartes issues de Google Maps et que vous anticipez des factures astronomiques, il est indispensable d'agir avant le 11 juin.

Première action à entreprendre : si possible désactiver les cartes les plus consultées, afin de réduire la consommation de cartes sur votre site et rester dans le cadre du quota accordé par Google et le forfait de 200 $ par mois.

Ensuite, il est possible de remplacer vos cartes Google Maps en vous tournant vers d'autres solutions de cartographie. En la matière, le principal concurrent de Google Maps a pour nom OpenStreetMap, un projet de données géographiques en open source lancé en 2004 par l'ingénieur britannique Steve Coast. OpenStreetMap est depuis encadré par l'OpenStreetMap Foundation, une fondation britannique à but non lucratif qui tient à marquer la philosophie libre du projet. L'utilisation des cartes est donc gratuite mais, à la façon de Wikipedia, la fondation encourage ses utilisateurs à faire des dons ou à participer activement aux développements pour maintenir le service le plus ouvert possible.

 

 

 

 

 

 

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format