Menu
S'identifier
Réceptif

Promotion : Laurent Fabius veut de vraies "marques" pour les territoires


Publié le : 16.12.2014 I Dernière Mise à jour : 16.12.2014
{ element.images.0.titre }}
I Crédit photo Le ministre des Affaires étrangères et du Développement international estime que la France est "comme un élève surdoué qui ne se donne pas à sa pleine mesure". ©DR

Le ministre a signé aujourd'hui onze contrats de destination, visant à élaborer de véritables marques commerciales pour des territoires touristiques français.

Laurent Fabius a signé aujourd'hui, mardi, avec onze territoires identifiés, dont Bordeaux, l'Auvergne et les Alpes, des contrats de destination censés permettre de mieux promouvoir à l'international les atouts touristiques de certaines régions françaises.

"La France est en matière touristique un peu comme un élève surdoué qui ne donne pas encore sa pleine mesure", a estimé le ministre des Affaires étrangères et du Développement international, en signant ces contrats au Quai d'Orsay.

Partenariats publics-privés

Objectif de ces partenariats public-privé : fédérer avec "efficacité", c'est-à-dire en termes humains et financiers, les acteurs d'un territoire, pouvoirs publics comme partenaires privés, afin de le rendre plus visible et attirer davantage de visiteurs étrangers pourvoyeurs de devises.

De tels contrats ont déjà été mis en place dans le passé autour de certaines thématiques notamment, comme celle du Centenaire de la Grande Guerre récemment. Mais la nouvelle mouture lancée mardi, dont le principe avait été annoncé en juin en clôture des Assises du tourisme, ambitionne d'aller plus loin en créant "une marque de territoire". "Comme on parle d'une marque commerciale", a souligné le ministre.

LIRE : Les Assises du tourisme accouchent d'un premier train de mesures

Une quarantaine de dossiers avaient été constitués en réponse à l'appel d'offres lancé à l'été. Le comité de sélection réuni en novembre en a retenu onze, selon trois critères principaux, a expliqué M. Fabius : la lisibilité suffisante de la marque de territoire au plan international ; le fait que "le plus grand nombre possible de partenaires" soient réunis autour du projet ; l'adéquation du budget avec les objectifs de promotion internationale.

75 000 euros donnés par l'Etat à chacun des onze territoires choisis

Les onze heureux élus sont : les Alpes, l'Auvergne, la baie du Mont-Saint-Michel, "Biarritz, destination golf", Bordeaux, la Bourgogne, Lyon, le massif des Vosges, les montagnes du Jura, le Val-de-Loire, et "la Normandie et l'Ile-de-France, destination impressionnisme".

Chaque contrat recevra 75 000 euros de dotation de l'Etat sur trois ans, dont la moitié "avant Noël" – "les sommes arriveront bientôt, je m'en suis assuré auprès du ministère du Budget", a souligné M. Fabius. Puis 30% en 2015 et 20% en 2016.

Chaque contrat mettra en avant une ou deux thématiques "porteuses" et la promotion visera en priorité quelques "marchés cibles". Parmi les thèmes retenus : l'œnologie pour Bordeaux et la Bourgogne, la santé et le bien-être en Auvergne, la gastronomie à Lyon ou encore le patrimoine architectural autour des châteaux de la Loire.

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format