Menu
S'identifier
Réceptif

Après une fin d’hiver compliquée, la montagne espère se rattraper cet été


Publié le : 14.05.2020 I Dernière Mise à jour : 14.05.2020
{ element.images.0.titre }}
Depuis trois ans, la montagne est devenue la deuxième destination préférée des Français. I Crédit photo Adobe Stock

Auteur

  • Céline Perronnet

A l’arrêt depuis le 15 mars, les stations de montagne souhaitent transformer l'épreuve de l'épidémie de Covid-19 en opportunité pour attirer les touristes.

La montagne se rêve en destination refuge des Français cet été après un hiver à deux vitesses. Selon l’Observatoire National des Stations de Montagne, de l’ANMSM et d’Atout France, la saison hivernale 2019/2020, brutalement interrompue par la fermeture des stations le 15 mars, avait pourtant bien débuté.

La fréquentation touristique pendant les vacances de Noël et le mois de janvier s’inscrivait en progression par rapport à l’année précédente. Les vacances d’hiver, elles, ont été marquées par un léger repli, du fait notamment d’une dernière semaine très peu fréquentée.

Les bonnes perspectives de printemps permettaient cependant d’envisager un bon bilan pour cette saison, avant le confinement qui a tout changé. Ainsi, pour l’ensemble de la saison, le volume de nuitées a accusé un recul significatif de -20,8% du fait de la fermeture anticipée des stations. 

Selon le baromètre, la majorité des stations (58%) ont observé des pertes supérieures à -15% de leur chiffre d’affaires (toutes activités confondues), pour l’ensemble de la saison hivernale. Pour 9% d’entre elles, ces pertes ont même été supérieures à -30%.

Une grande campagne TV

Pour relancer l’activité touristique, les stations misent sur la prochaine saison estivale même si la limitation de déplacement de 100 kilomètres, actuellement en vigueur, est dans toutes les têtes.

"Cet été, nous allons inviter les gens, sans aller loin, à aller haut", espère Jean-Marc Silva, directeur de France Montagnes, l'organisme chargé d'en faire la promotion et qui regroupe les principaux acteurs du secteur (municipalités, écoles de ski, opérateurs de remontées mécaniques...).

Selon une étude de Savoie Mont-Blanc Tourisme sur les intentions de départ post-confinement, 20% des Français auraient décidé de leur destination et 40% ne partiraient pas. Mais 40% sont toujours indécis. 

"A nous de les convaincre que la montagne peut répondre à leur besoin de grands espaces", souligne Jean-Marc Silva, en insistant sur les valeurs qu'elle incarne : resserrement des liens familiaux et amicaux, solidarité, reconnexion à la nature….

Pour saisir cette "formidable opportunité", une grande campagne de communication à la télévision se prépare pour le mois de juin, d'un budget de 300 000 euros financée de manière inédite par les six massifs français.

Depuis trois ans, la montagne est devenue la deuxième destination préférée des Français derrière le littoral, toujours loin devant.

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format