Menu
S'identifier
Production

TUI France : pourquoi les salariés craignent (de nouveau) le pire


Publié le : 04.02.2019 I Dernière Mise à jour : 04.02.2019
{ element.images.0.titre }}
Pour le CSE, pas de doute, de grands bouleversements sont de nouveau en vue et ce sont les salariés qui vont trinquer. I Crédit photo Adobe Stock

Auteur

  • Pascale Filliâtre

Dans une lettre ouverte au PDG de TUI AG, le comité social et économique de TUI France se dit en état d’alerte maximal, redoutant une nouvelle réorganisation avec des conséquences sur l’emploi.

Et c’est reparti pour un tour ! Presque deux ans jour pour jour après la présentation du projet One définissant l’organisation cible (assortie d’un plan de départs volontaires de 250 salariés) et la stratégie de développement de l’entité née de la fusion de TUI France et Transat France, les représentants du personnel sont de nouveau mobilisés.

 

1/ Une réorganisation sans visibilité

"L’état d’alerte est maximal concernant la situation économique et sociale de TUI France", écrivent-ils dans un courrier adressé le 31 janvier 2019 à Friedrich Joussen, PDG de TUI AG.

Cette lettre émanant du comité social et économique et de l’entreprise fait suite à "l’annonce brutale" du départ de Pascal de Izaguirre de son poste de président de TUI France le 23 janvier dernier et pose un certain nombre de questions, réclamant d’urgence à Friedrich Joussen un entretien afin que "l'actionnaire clarifie ses projets pour sa filiale française".

Les représentants du personnel, qui estiment ne plus avoir d’interlocuteur en France (Elie Bruyninckx, le successeur désigné de Pascal de Izaguirre est absent temporairement pour raisons médicales), craignent "des évolutions significatives dans la stratégie" et s’interrogent sur le renforcement annoncé des synergies au sein de la Western Région "sans aucune visibilité".

"Cela provoquera-t-il des conséquences sur notre organisation, nos métiers et nos emplois ?", s'interroge le CSE.

"Force est de constater que le projet One n’a pas atteint sa cible. Il a même fragilisé encore plus TUI France en limitant les capacités de rebonds de l’entreprise et en dégradant de nouveau les conditions de travail de ses salariés", poursuit le courrier.

 

2/ Un cadre légal modifié

Lazare Razkallah, secrétaire du CSE et élu syndical CGT en est persuadé : "De grands bouleversements sont de nouveau en vue. Et les salariés vont trinquer, sachant que la loi a changé depuis 2017 et facilite la rupture conventionnelle collective". Lors de la dernière réunion du CSE le 31 janvier, la CGT a d’ores et déjà interpellé la DRH, Isabelle Michalak, confie Lazare Razkallah, obtenant quelques éléments de réponse.

Auraient ainsi été confirmées "des réunions en cours avec les directeurs pour une nouvelle organisation" et tous les services seraient touchés. "L’accélération de l’intégration de TUI France avec le rattachement de certaines directions comme la DRH ou la production à la Western Region" serait également validée.

Une recherche pour un nouveau siège social aurait par ailleurs été officiellement lancée, détaille un tract de la CGT.

 

3/ Un défaut d’interlocuteurs

"On a aussi posé la question de la disponibilité des dirigeants et celle de la barrière de la langue", indique Lazare Razkallah. Wim Van Besien, le PDG par intérimaire en l’absence de Elie Bruyninckx, "parlerait correctement le français mais serait timide selon Mme Michalak. Nous n’étions pas toujours d’accord avec Pascal de Izaguirre mais au moins, nous avions un interlocuteur français et présent à plein temps au siège de Levallois", remarque le secrétaire du CSE.

 "Tout cela ne nous rassure pas et a justifié le courrier à Friedrich Joussen qu’on souhaite rencontrer au plus vite dans un état d’esprit de dialogue. On est prêts à faire le déplacement à Hanovre pour cela", poursuit-il. En attendant une réponse, une prochaine réunion du CSE est prévue au siège de Levallois-Perret le 21 février.

Contactée par Tour Hebdo, la direction de TUI France n’a pas souhaité faire de commentaires. 

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format