Menu
S'identifier
Production

Le groupe TUI est-il encore un tour-opérateur ?


Publié le : 27.01.2020 I Dernière Mise à jour : 27.01.2020
{ element.images.0.titre }}
Le premier groupe touristique mondial est en pleine réorganisation. I Crédit photo DR

Auteur

  • Didier Forray

Le premier groupe touristique mondial multiplie les grandes manœuvres en ce début d'année. Nouvelles croisières, fermeture de filiale, arrêt d'activités… Tour d'horizon des évolutions stratégiques.

Premier groupe touristique mondial, le groupe TUI est en pleine réorganisation en ce début d'année. Dans un communiqué, le géant allemand détaille sa nouvelle stratégie. "Le groupe continue de réduire sa dépendance vis-à-vis des circuits touristiques traditionnels et accroît sa concentration sur son cœur de métier avec les hôtels, les croisières et les destinations." Une stratégie aussitôt mise en musique avec trois premières décisions importantes.

 

1/ Hapag-Lloyd s'apprête à entrer dans la joint-venture avec Royal Caribbean

La rumeur s'est rapidement répandue dans la presse allemande avant d'être confirmée par TUI : le groupe allemand souhaite intégrer sa filiale Hapag-Lloyd Cruises à la joint-venture TUI Cruises, détenue par le groupe TUI et Royal Caribbean Cruises. L'opération doit être conclue en février et elle permettra à TUI de réduire sa présence dans le capital de la compagnie. "Conformément à la stratégie du groupe, la transformation en entreprise numérique a été engagée", ajoute TUI. L'opération constitue surtout une évolution logique pour le développement de la croisière au sein du groupe allemand, désormais fortement associé à RCCL.

La joint-venture TUI Cruises a effectivement été fondée en 2007 par le groupe TUI et RCCL, qui détiennent chacun 50% de la co-entreprise. Or Hapag-Lloyd Cruises évoluait jusqu'à présent en dehors du contrôle de TUI Cruises. La compagnie haut de gamme apparaît d'ailleurs parfaitement rentable avec un bénéfice net aux alentours de 50 millions d'euros. Selon les informations qui ont filtré dans la presse, Hapag-Lloyd Cruises conserverait sa marque et son positionnement.

 

2/ TUI poursuit la fermeture de ses filiales spécialisées dans le tour-operating

Alors que TUI recherche toujours un repreneur pour sa filiale TUI France, le groupe allemand s'apprête à fermer sa filiale TUI Italia à compter du 15 mars prochain. Dans une lettre adressée au personnel, qui a fuité dans la presse italienne, le DG Marco Amos explique la décision : "L'activité de tour-opérateur traditionnel se révèle volatile pour l'ensemble du secteur et à l'avenir, les activités de tour-opérateur du groupe TUI sur les différents marchés devront être davantage harmonisées et standardisées." La marque TUI Italia avait été lancée en 2018, sur les bases de la marque Viaggi del turchese (Les voyages Turquoise), un TO fondé en 1985 et racheté en 2001 par First Choice, lui-même intégré au groupe TUI en 2007. TUI Italia compte 50 salariés et a réalisé un chiffre d'affaires de 55 millions d'euros en 2018. La presse italienne rapporte toutefois des rumeurs de mauvais résultats financiers sur le dernier exercice.

 

3/ Le groupe quitte le secteur de la location de vacances

Autre évolution stratégique : le 23 décembre dernier, TUI a annoncé la vente de son site Wolters Reisen, une plateforme spécialisée dans la location de vacances en Europe. Le site a été vendu à l'allemand E-Domizil, filiale du groupe E-Hoi. Le montant de la transaction n'a pas été révélé. "Wolters Reisen n'avait aucune ou très peu de synergies avec le cœur de métier de TUI", justifie le groupe TUI. 2020 est l'année du recentrage pour TUI !

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format