Menu
S'identifier
Production

TUI France : la reprise par Marietton est imminente


Publié le : 23.01.2020 I Dernière Mise à jour : 23.01.2020
{ element.images.0.titre }}
La signature entre les deux parties devrait intervenir la semaine prochaine. I Crédit photo Adobe Stock

Auteur

  • La rédaction

Le groupe TUI devrait dans les tout prochains jours concrétiser le désengagement de sa filiale française dans le cadre d’un partenariat avec Marietton Développement.

Selon nos informations et des rumeurs de plus en plus insistantes, les deux parties auraient fini par trouver un terrain d’entente, au terme de très longs mois de négociations. Si la direction de TUI France ne fait aucun commentaire et que Laurent Abitbol, président de Marietton Développement, répond sobrement « joker » à la question de l’imminence d’une signature, plusieurs sources proches du dossier affirment, en revanche, que « cela sera signé la semaine prochaine ».  

Pour le groupe TUI, qui pourrait dupliquer à TUI France le modèle utilisé pour le désengagement de la compagnie Corsair en janvier 2019, l’enjeu est de sortir enfin d’un marché français où il accumule les pertes depuis des années. Même la défaillance de Thomas Cook en modifiant la donne n’a semble-il pas fait évoluer sa position.

« C’est trop tard », nous confiait Hans Van De Velde, PDG de TUI France en septembre dernier en évoquant la nécessité de trouver « un modèle d’association vertueuse entre acteurs du marché ».

Les salariés toujours dans l’incertitude

Les modalités de l’accord trouvé avec Marietton Développement ne sont pas encore connues mais devraient vraisemblablement prendre la forme d’une location-gérance. Qu’en sera-t-il notamment d’un éventuel et drastique plan social évoqué depuis des semaines ? S’ils s’en inquiètent les salariés de TUI France souhaitent en tout cas « qu’il se passe enfin quelque chose ».

« Nous sommes dans l’attente et l’incertitude depuis octobre 2018 », s’agace Lazare Razkallah, secrétaire du CSE de TUI France. « Les rumeurs ne cessent en effet d’enfler. Il faut que la direction et le groupe prennent enfin leurs responsabilités », rappelant que le CSE est formellement « opposé à tout projet de partenariat ».  

Nicolas Delord aux manettes ?

Le CSE extraordinaire, qui se tiendra demain matin au siège de Levallois, a pour ordre du jour le futur déménagement de TUI France d’ici septembre prochain. Il n’est pas corrélé, a priori, à un futur plan social, précise le secrétaire du CSE. Un litige avec le bailleur et le besoin de faire des économies, le justifient. Les nouvelles implantations envisagées, dont Gennevilliers, peuvent d’ailleurs toutes accueillir l’ensemble du personnel actuel.

L’arrivée d’un nouveau partenaire bouleversera en revanche à coup sûr l’organigramme à la tête de TUI France. « Un nouveau partenaire ne pourra pas totalement accorder sa confiance au Comex actuel puisque celui-ci n’a pas réussi à redresser les résultats de l’entreprise », aurait déclaré en substance Hans Van De Velde en décembre dernier au CSE qui lui posait la question. La future gouvernance « serait partagée » entre les deux parties assurait alors le PDG.

Le nom de Nicolas Delord, ancien président de Thomas Cook France, revient avec insistance dans les pronostics. Marietton Développement pourrait-il lui confier les manettes pour le redressement de TUI France ? A suivre mais les représentants du personnel ont également déjà fait connaître leur hostilité à cette option. On en saura plus très rapidement.

 

 

 

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format