Menu
S'identifier
Production

FTI profite de ‘’l’effet tenaille’’ entre les dernières minutes et le early booking


Publié le : 09.09.2022 I Dernière Mise à jour : 12.09.2022
{ element.images.0.titre }}
I Crédit photo

Auteur

  • Rémi Bain Thouverez

Depuis la crise sanitaire, les achats de dernières minutes deviennent la pratique majoritaire des réservations. FTI en profite pour pousser ses offres early booking

Depuis plusieurs mois les Français font face à une inflation galopante les contraignant à faire des sacrifices au quotidien. Pourtant, selon la dernière étude de lastminute.com le bilan de la saison estivale reste excellent : l’offre hôtelière seule affiche, en juillet, un panier moyen de 466€, ce qui représente une augmentation de +50% par rapport à 2019. En effet, celles-ci ont augmenté de 20% en Ile-de-France et de 22,5% sur la Côte d’Azur.

 

Mais les réservations d’hiver stagnent de façon préoccupante. Il semble que les incertitudes géopolitiques comme la hausse des dépenses contraintes pèsent sur les intentions d’achat. C’est une des conclusions de l’étude mondiale du 1er réseau international de consultants RP, Travel Lifestyle Network : parmi les principaux facteurs influençant le choix de leur lieu de séjour, le rapport qualité-prix arrive en première position pour 26% des sondés à l’échelle mondiale et est particulièrement prégnant pour 42% des Français. Un chiffre fort, faisant écho à une crise du pouvoir d’achat mondiale, notamment dû à un taux d’inflation croissant dans de nombreux pays.

 

L’industrie touristique va ainsi devoir faire face aux préoccupations toujours plus fortes des consommateurs vis-à-vis du prix des voyages et leur apporter une attention toute particulière. La recherche du « juste prix » devrait avoir un impact significatif sur les achats liés au voyage pour les réservations à venir.

 

Dans ce contexte, FTI surfe que l’attractivité des prix de ses Early Booking

 

Interview Raphaël Auvray directeur de la production FTI FRANCE

 

Quotidien du Tourisme : Sur fond d’inflation, le voyageur cet hiver, va devenir particulièrement sensible à la notion de pouvoir d’achat. FTI présente l’attractivité des prix de ses early booking comme un avantage concurrentiel. Pourquoi vous plus qu’un autre TO ?

Raphaël Auvray : Dans le domaine des ventes par anticipation, nous profitons des contrats de notre maison mère, calqués sur les habitudes de consommation de voyage des Allemands qui réservent traditionnellement bien plus tôt que les Français. De ce fait nous affichons une profondeur d’offre incomparable sur ce segment. Aussi bien sur le moyen-courrier que le long courrier nous parvenons à présenter des prix jusqu’à -40%. Notre avantage concurrentiel est avéré.

 

Quotidien du Tourisme: Sur toutes les destinations ?

Raphaël Auvray : Nous sommes ‘’hyper’’ généraliste ou/et multi spécialiste. Donc nous pouvons relever le défi d’être compétitifs sur tous les marchés. Les agences nous connaissent surtout pour le moyen-courrier. Mais même sur le long courrier, nous parvenons à sortir des prix séduisants nous permettant chaque saison de prendre de nombreuses parts de marché.

 

Tour Hebdo : Vous sentez la pression sur les prix ?

Raphaël Auvray : Nettement. L’hiver reste atone. Les clients hésitent. Mais justement, grâce à notre politique d’early booking, nous sommes en avance par rapport au marché.

 

Quotidien du Tourisme: Vous avez des exemples à nous donner ?

Raphaël Auvray : Avec le early booking vous pouvez tabler sur des réductions de l’ordre de 15 à 25% sur les destinations soleil d’Hiver à moins de 6 heures d’avion. Par exemple, sur les Canaries, nous présentons toute une série d’hôtels à -20% et sur bien d’autres.

 

Quotidien du Tourisme: Comme ?

Raphaël Auvray : Le Maroc, la Tunisie, la Turquie aussi avec Antalya, les Canaries bien sûr. Je n’oublie pas l’Égypte avec laquelle nous avons une grosse production en mer Rouge. Si nous additionnons les réductions, combinées avec nos affrètements exclusifs : vol direct au départ de Paris, Lille et Nantes, vous avez un résultat package particulièrement attractif.

 

Tour Hebdo : Quel est le timing avec le early booking ?

Raphaël Auvray : C’est dégressif avec le temps, comme vous pouvez vous en douter. Mais pour faire simple, il s’agit de réserver avant le 30 octobre pour bénéficier des offres les plus alléchantes. Avec la pression du last minute, par contre coup, les hôtels regardent arriver d’un bon œil les réservations prises en avance.

 

Quotidien du Tourisme: C’est-à-dire ?

Raphaël Auvray : Le last minute s’accompagne d’incertitudes sur toute la chaîne du tourisme. Les hôtels doivent s’organiser et planifier leur saison. Les réservations prises longtemps à l’avance leur apportent de la sécurité aussi bien sur le plan financier que pour pouvoir anticiper sur les besoins. Par exemple, sur Dubaï nous avons des offres jusqu’à – 40% précisément pour compenser les difficultés de gestion engendrées par le récent phénomène des dernières minutes.

 

Quotidien du Tourisme: Comment arbitrez-vous entre ces 2 extrêmes ?

Raphaël Auvray : Ce n’est pas toujours facile, mais nous sommes avantagés par notre offre pléthorique. La rep dom se vend très bien dans toutes les combinaisons et sur le early booking. Nous avons par exemple contracté avec la chaîne Majestic ou Blue Diamond avec des prix à – 45%. Si nous avons obtenu ces prix incroyables, c’est justement du fait que ce groupe voulait sécuriser une clientèle alternative à celle américaine, trop encline à rester dans la dernière minute et du court séjour.

 

Quotidien du Tourisme: Conclusion, le early booking et FTI, ça matche bien

Raphaël Auvray : Nous sommes arrivés en France avec cet avantage concurrentiel. Petit à petit nous avons pénétré le marché avec ces offres attractives. D’ailleurs les agences le savent bien et attendent nos newsletters pour relancer leurs clients. Il nous reste à optimiser encore le long courrier pour lequel nous sommes aussi parfaitement légitime. A nous de communiquer davantage sur l’excellence de nos tarifs pour des axes comme les Maldives, Zanzibar, la Thaïlande, l’île Maurice ou les Caraïbes et continuer à pérenniser notre maillage national.

 

 

 

 

 

 

 

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format