Menu
S'identifier
Production

Comment TUI France essaie de faire évoluer son modèle


Publié le : 26.09.2019 I Dernière Mise à jour : 27.09.2019
{ element.images.0.titre }}
TUi France a fait voyager 900 000 clients français l’an dernier, compte 270 agences et emploie 600 personnes au siège. I Crédit photo DR

Auteur

  • Céline Perronnet

Personnalisation, flexibilité, expériences … Le TO joue la carte de la proximité avec ses clients dans sa nouvelle production hiver pour tenter de coller aux évolutions des comportements de la clientèle.

Dans sa nouvelle collection hiver, présentée ce matin, TUI France fait dans l’exhaustivité. Le TO compte pas moins de 100 hôtels et clubs sous ses différentes marques : 17 clubs Lookéa, 7 clubs Marmara et 76 hôtels et clubs internationaux sous plusieurs enseignes (Riu, Sensimar, Blue, Magic Life, SplashWorld …)

Du côté de Nouvelles Frontières, 7 nouvelles destinations font leur entrée (Algérie, Côte d’Ivoire, Angleterre, Groenland, Turquie, les Açores et Madère), ainsi que 24 nouveaux circuits et deux nouveaux « grands voyages », qui proposent un combiné de 3 à 7 pays.
La marque TUI mise aussi sur les circuits à travers 55 destinations et 91 voyages, dont 3 nouveaux circuits accompagnés (au Brésil et en Argentine), deux nouveau circuits privés (à Bali et en Corée du Sud), 2 nouveaux autotours (à La Réunion et au Mexique), et surtout le lancement cet hiver de la collection « Grandeur Nature »  sur 8 destinations et destinée aux amoureux de nature et d’authenticité. Les voyages seront réalisés en petits groupes logés au sein d’hébergements écoresponsables.

Des sorties incluses, des activités à pré-réserver

Au-delà de cette offre pléthorique, TUI France veut mettre l’accent sur la personnalisation des voyages proposés aux clients. Le TO lance le club Lookéa Exploréa, un nouveau concept de club de vacances tourné vers la découverte qui comprend notamment deux sorties incluses dans le prix du séjour pour s’immerger dans la destination.

Le premier né est le Club Lookéa Exploréa Trinidad del Mar à Cuba. Le séjour de 6 nuits en formule tout inclus est à partir de 1 199 € par personne incluant la visite guidée de la vieille Havane et la découverte de Trinidad. D’autres clubs suivront.

Autre nouveauté : le lancement de TUI Expériences, suite à l’acquisition il y a quelques mois de Musement, une plate-forme spécialisée dans la réservation d’activités. Le TO propose à ses clients (et aux autres) de réserver leurs visites ou excursions avant leur départ : visite de vignobles, cours de cuisine, expositions, billets VIP … 6 thématiques sont proposées pour « favoriser l’immersion dans le pays ».

Ces produits seront réservables en agences de voyages mais « pas commissionnées au même taux qu’un forfait », précise Serge Laurens, directeur général adjoint de TUI France. Au total, 18 000 activités et excursions sont disponibles à la réservation, dont 2 000 francophones mais aucune exclusivité.
    
De la flexibilité chez Marmara

En parallèle, TUI France offre également plus de flexibilité à ses clients. L’option « Choix Flex’ » (choix de la durée de séjour de 3 à 21 nuits, de la compagnie aérienne, du jour et de l’horaire de départ), lancée en test à l’été dernier sur une sélection de destinations moyen-courriers, est désormais disponible sur tous les clubs Marmara et sur plusieurs clubs Lookéa et hôtels. 12 nouvelles destinations offrent cette flexibilité, dont Alicante, le Cap-Vert, Séville, Dubaï et le Sénégal.

« TUI fait évoluer son modèle de manière tangible en facilitant le vie de ses clients et en suivant les évolutions de leurs comportements. Le volume n’est pas l’ennemi de la personnalisation », indique Serge Laurens.

Concernant la faillite du groupe Thomas Cook, il affirme qu’il est « trop tôt pour savoir si de manière structurelle, il y aura un impact sur nos activités » alors que les produits TUI  revendus dans les agences Thomas Cook représentent 3% de l’activité du voyagiste.

Les résultats annuels annoncés le 12 décembre

Quant à une reprise éventuelle de Thomas Cook France ou de Jet tours ? Serge Laurens ne fait pas de commentaires mais indique cependant qu’il n’y a « pas de plan de développement du réseau en propre » et que TUI France « a déjà un portefeuille de marques important ».
Il rappelle également que « la solidité financière de TUI n’est pas la même que celle de Thomas Cook » et que « le groupe annonce des taux de croissance de l’ebita (bénéfice avant intérêts, impôts et amortissements, ndlr) de 10% par an depuis plusieurs années ».

Les résultats annuels seront annoncés le 12 décembre. Pour rappel, sur les neuf premiers mois de l'exercice, la perte nette part du groupe a plus que doublé par rapport à N-1, à 320,1 M€, pour un CA en hausse de 2,5 %, à 11,4 milliards d’euros. Selon TUI, cette perte nette est principalement dûe à l’impact des 737 MAX cloués au sol qui a généré un coût de 144 M€.

TUi France a fait voyager 900 000 clients français l’an dernier, compte 270 agences (70 TUI Stores, 170 mandataires et 30 agences enseignes) et emploie 600 personnes au siège.

 

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format