Menu
S'identifier
Production

3 arguments pour faire repartir les clients avec Ôvoyages 


Publié le : 18.05.2021 I Dernière Mise à jour : 20.05.2021
{ element.images.0.titre }}
Les vacances en clubs se préparent déjà.  I Crédit photo ©Adobe Stock

Auteur

  • Brice Lahaye

Stock aérien conséquent, offre de clubs importante et assistance continue du client à destination sont la priorité du TO Ôvoyages pour la saison estivale 2021. 

Après avoir dévoilé fin avril ses nouveautés Ôclub, le voyagiste fait le point sur la saison estivale à venir. Avec quelques arguments forts mis en avant pour se démarquer des concurrents. 

Un stock aérien garanti 

Premier atout avancé par le tour-opérateur : son stock aérien, avec l'engagement de près de 90 000 sièges entre juillet et octobre. Dans le détail, ce ne sont pas moins de 50 000 sièges prévues sur les Canaries et 30 000 sur Grèce, les 10 000 restants concernant les autres destinations, comme le Portugal avec Madère et Faro. « Parce que nous nous sommes rendu compte qu'il y avait un vrai besoin, notamment depuis la province, nous allons venir offrir du stock. C'est énorme, je le conçois, mais je pense que c'est le bon moment. Notre agilité nous permettra de les réduire, nous allons coller au marché et suivre son évolution », explique Samia Ben Slimane, Directrice Générale de Ôvoyages. 

Les voyageurs au départ de Paris pourront ainsi s'envoler vers les Canaries (Lanzarote, Gran Canaria, Fuerteventura), les Baléares (Minorque, Palma de Majorque), le Portugal (Madère, Faro) ou encore la Grèce (Héraklion, Rhodes, Athènes, Corfou). Depuis la province, pour ne citer que quelques exemples, des vols pour Lanzarote seront prévus au départ de Lille, Lyon, Nantes et Toulouse. Pour Fuerteventura, des lignes depuis Marseille, Deauville-Normandie, Nantes et Lyon seront également programmées. Tenerife sera accessible depuis Lyon et Nantes, tandis que la Crète se verra reliées à de nombreuses villes françaises : Lille, Nantes, Lyon, Brest, Toulouse, et Deauville. Ce sont 3 avions qui seront mobilisés par le voyagiste pour opérer depuis la France. 

Une offre de clubs importante 

Deuxième argument de vente : 22 clubs en Europe (Espace Schengen) rouverts ou prêts à rouvrir pour l'été 2021. Parmi eux, une dizaine d'anciens clubs de Thomas Cook, bien connus des agences : Ôclub Select Fuerteventura Princess 4*, Ôclub Select Tabaiba Princess 4* à Lanzarote, Ôclub Select Barcelo Santiago, Ôclub Stella Village 4* en Crète, Ôclub Kolymbia Star 4*à Rhodes... 10 autres clubs sont également prêts à être commercialisés, mais ils faudra pour cela attendre un assouplissement des voyages et mesures sanitaires vers ces destinations : République Dominicaine, Tunisie, Dubaï, Maroc, Zanzibar et Mexique.  

À lire sur le sujet : Nouveaux clubs, montée en gamme, expérience « Happy'thérapie », outils pour les agences... Ôclub fait le plein de nouveautés   

Une assistance du client à destination 

Enfin, c'est sur l'assurance de vacances en toute sécurité qu'Ôvoyages souhaite faire partir ses clients. « Aujourd'hui, plus qu'un concept, un client a besoin de garanties et d'être assisté à destination. Dans un système ou tout est inconnu, nous voulons apporter un minimum de certitudes. Nous avons tous besoin de garantie, d'assurance », explique Samia Ben Slimane. Pour cela, le tour-opérateur se chargera d'accompagner les clients pendant leur séjour en prenant par exemple le rendez-vous pour réaliser un test PCR (nécessaire au retour), en les accompagnant si nécessaire, et en s'assurant surtout qu'il payent le meilleur prix possible. « Nous expliquerons toute la logistique aux clients dès leur arrivée », précise la directrice générale du TO. De quoi aussi rassurer les agences de voyages. 

------------------------------------
Ôvoyages, lauréat du Grand Prix des Entreprises de Croissance

Et s'il fallait un argument supplémentaire, Ôvoyages a récemment été récompensé, pour la deuxième fois, du Grand Prix des Entreprises de Croissance. Celui-ci récompense les sociétés les plus performantes sur les trois dernières années par secteur d’activité, selon le chiffres d'affaires (pour la catégorie tourisme et loisirs : CA compris de 100M€ à 1MD€). Un prix déjà remporté en 2017. Alors, pourquoi Ôvoyages ? Raouf Ben Slimane, président du TO, a peut-être une explication : « Nous avons été rentable depuis sa création en 2003 (à l'exception de 2020), nous avons été élus meilleure « jeune entreprise par l’APS » en 2005, nous avons créé une marque exclusive sur le bien-être avec Thalasso N°1 et nous sommes le seul TO français de cette taille (environ 200M€) à être indépendant, ce qui était aussi l’un des critères du Trophée. Ce sont, je crois, des raisons pour lesquelles nous avons obtenu cette récompense », précise-t-il avec enthousiasme.  

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format