Menu
S'identifier
Location de voitures

Pourquoi Europcar progresse sur l’affaire et le loisir


Publié le : 26.02.2016 I Dernière Mise à jour : 26.02.2016
{ element.images.0.titre }}
Europcar a enregistré 57 millions de jours de location en 2015. ©DR I Crédit photo

Une politique commerciale par segments, de nouveaux outils mobiles et le développement d'offres multimodales doivent assurer la croissance du loueur.

Quelque mois après son introduction en bourse, Europcar a présenté ses résultats pour l’exercice 2015. Le Loueur a réalisé un chiffre d’affaires de 2,14 milliards d’euros (+5,8%/2014) avec 57,1 millions de jours de location (+8%) pour 20 000 véhicules (-8,5%). Le résultat opérationnel courant s’élève à 283 M€ (+9%) pour une perte nette de 56 M€ contre -112 M€ un an plus tôt. Ce résultat négatif comprend toutefois des éléments exceptionnels dont ceux liés à l’entrée en bourse. Europcar a également réussi a réduire sa dette nette qui s’élève à 235 M€ contre 581 M€ en 2014.

Dans un communiqué, Europcar explique ces bons résultats par sa stratégie commerciale par segments avec ainsi "une meilleure analyse des besoins des clients Affaires qui s’est traduite notamment au travers de la refonte de l’approche des segments PME".

Succès du produit BtoB Keddy

Sur le loisir, le loueur a également enregistré une "bonne dynamique grâce à une optimisation en continu des canaux de distribution du groupe et un fort développement de sa marque low cost InterRent". Europcar présente aussi comme un "succès" le lancement au printemps 2015 de Keddy, une offre commercialisée exclusivement via les tour-opérateurs, les agences de voyages en ligne et les brokers.

Le groupe a par ailleurs assuré que les perspectives pour 2016 étaient bonnes, tablant sur une croissance organique du CA de 3% à 5%. Outre la poursuite de sa stratégie commerciale par segment, il accentuera sa politique de gestion des coûts avec notamment l’optimisation de son réseau.

Au travers de sa mutation digitale, Europcar entend ensuite améliorer le parcours et l’expérience clients. D’ici deux ans, le loueur veut ainsi proposer un parcours dédié sur le mobile. Déjà, il a refondu en 2015 ses applications mobiles et celle du site mobile d’Europcar. Le groupe compte ainsi accroître ses ventes via ses différents canaux directs pour booster ses recettes mais aussi pour renforcer les liens avec ses clients et augmenter le taux de fidélisation.

Ubeequo, nouvelle application "3 en 1"

Le dernier axe de croissance concerne les nouvelles mobilités, Europcar n’entendant pas rester au bord de la route face aux évolutions en matière de consommation des transports. Le groupe a pour cela créé Europcar Lab présenté comme "un incubateur d’idées pour la recherche de nouveaux produits et services de mobilité". Début 2016, une première étape a été franchie avec le lancement à Paris et Londres d’Ubeeqo, une application pour louer un véhicule, pour réserver un taxi/VTC ou un véhicule en autopartage via l’offre de voitures en libre service Matcha qui sera déployée dans d’autres capitales européennes.

S.J.

 

 

 

 

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format