Menu
S'identifier
Actualités

Le musée Toulouse-Lautrec d’Albi fête son centenaire


Publié le : 27.07.2022 I Dernière Mise à jour : 27.07.2022
{ element.images.0.titre }}
Le musée Toulouse Lautrec d'Albi, sis dans le palais de la Berbie. I Crédit photo Charline Poullain

Auteur

  • Ch. P.

La Ville d’Albi célèbre le centenaire de la donation de 300 œuvres de Toulouse-Lautrec par la famille du peintre en 1922. L’exposition Quand Toulouse-Lautrec regarde Degas est visible jusqu’en septembre et des manifestations sont organisées au musée comme dans la ville.

Le 31 juillet 1922, la famille d’Henri de Toulouse-Lautrec (1864-1901) signe un acte de donation à la Ville d’Albi. Cette donation compte près de 300 œuvres de l’artiste qui sut comme personne briser les codes et dépeindre la vie parisienne des cabarets de Montmartre et de ses maisons closes, mais aussi croquer d’un trait et caricaturer son monde.

Dès lors, ces œuvres furent exposées dans une galerie du musée d’Albi. L’année suivante ledit musée, installé au bord du Tarn dans le palais épiscopal appelé Palais de la Berbie, devenait le musée Toulouse-Lautrec.

Pour fêter ce centenaire, la ville d’Albi a prévu de nombreux temps forts, du printemps 2022 à l’été 2023. À commencer par l’exposition Quand Toulouse-Lautrec regarde Degas. Visible jusqu’au 4 septembre, elle incite à (re)découvrir l’œuvre de ces deux artistes de la fin du XIXe siècle. D’importants prêts provenant du musée d'Orsay, d'institutions européennes et de collectionneurs privés viennent dialoguer avec le fond du musée Toulouse-Lautrec qui compte près de mille peintures, lithographies, dessins et affiches. La scénographie est signée Ignaci Cristia.

 

Visites ateliers, théâtre et tour de ville French cancan

Des visites guidées permettent d’en savoir plus sur le cercle d’amis commun des deux artistes, ainsi que sur les liens artistiques unissant Toulouse-Lautrec et Degas. Des atelier d'arts plastiques sont également organisées pour les familles, ainsi qu’un stage de théâtre.

Sans oublier un parcours nocturne au jardin du palais de la Berbie dans les pas de Toulouse-Lautrec et dans le Paris de la Belle Époque, ou encore un tour de ville théâtralisé. Jusqu’à fin août, plusieurs spectacles de « Cancaneuses » sont planifié en déambulation au cœur de ville, avec, en amont, deux ateliers French cancan.

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format