Menu
S'identifier
Institutions

La Côte d’Azur s’inquiète pour sa prochaine saison estivale


Publié le : 13.04.2021 I Dernière Mise à jour : 14.04.2021
{ element.images.0.titre }}
I Crédit photo

Dans un communiqué récent, le président du CRT de la Côte d’Azur et maire de Cannes, David Lisnard, se montre particulièrement inquiet de la faiblesse des réservations et de la vague d’annulations qui menace sa prochaine saison.

Les derniers chiffres du tourisme azuréen sont tombés et le constat est sans appel. Avec une situation qui se détériore suite à l'annonce des dernières mesures sanitaires, David Lisnard en appelle au gouvernement pour qu'il apporte enfin des perspectives aux socio-professionnels azuréens et un signe fort aux clientèles touristiques de la Côte d'Azur. 

Au lendemain du week-end de Pâques, traditionnellement très fréquenté sur la Côte d'Azur, le bilan de fréquentation de l'hôtellerie urbaine pour le mois de mars 2021 fait état d'une situation extrêmement préoccupante à plus d'un an du début de la crise sanitaire.

En mars 2021, l'enquête laisse apparaître un taux d'occupation moyen de 20% dans l'hôtellerie, en recul de 3 points par comparaison au même mois de 2020, déjà affecté par la crise sanitaire.

Plus grave, les perspectives de reprise sont toujours incertaines. En effet, alors que les taux de réservation pour les mois à venir sont déjà à un très bas niveau, on observe actuellement une vague d'annulations supérieure aux nouvelles réservations pour les mois prochains.

A fin mars, dans l'hôtellerie urbaine azuréenne, seules 8% des chambres sont à ce jour réservées pour le mois de mai, en baisse par rapport au taux de réservation observé à fin février. Pour le mois de juin, seules 12% des chambres sont déjà réservées, en recul de 3 points. Plus inquiétant encore, les perspectives apparaissent plus mauvaises que l'an dernier à la même époque. 

 « Ces tendances négatives sont insupportables et traduisent de fait le manque caractérisé de visibilité pour toute la profession ainsi que pour les clientèles touristiques, ce qui paralyse la reprise économique du secteur pour le printemps. Plus que jamais, il est temps d'offrir la visibilité fondamentale au secteur, seule et unique clé de sa relance et de la reconstitution de l'écosystème touristique », conclut David Lisnard.

 

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format