Menu
S'identifier
Hébergement

On a testé le Club Med La Rosière dans les Alpes


Publié le : 02.07.2021 I Dernière Mise à jour : 02.07.2021
{ element.images.0.titre }}
La Rosière, 4 tridents, est le dernier né des resorts du groupe à la montagne I Crédit photo ©Club Med

Auteur

  • La rédaction

La Rosière, 4 tridents, est le dernier né des resorts du groupe à la montagne. Il offre une expérience nature et haut de gamme aux familles. Avec un excellent compromis entre respect des mesures sanitaires et ambiance. Tour Hebdo l’a testé.  

Pourquoi choisir ce club ? 

Au coeur de la Tarentaise, le village de la Rosière vient d’ouvrir. C’est une nouveauté et le succès est déjà tel que les habitués du Club Med s’y sont précipités et que familles, jeunes seniors et tribus 3G s’y sont rapidement retrouvés. Il faut dire que c’est impressionnant la montagne l’été. Surtout lorsque ce sont les premières journées ensoleillées.  

Pourquoi choisir ce resort ? Pour la situation géographique d’abord... La Rosière est un spot de choix orienté plein sud et avec pour panorama la vallée et le massif du Beaufortain. Une station située à seulement 20 km de la gare de Bourg-Saint-Maurice. Et à dix minutes du mythique col du Petit-Saint-Bernard et de l’Italie. 

Pour l’encadrement des enfants de 4 mois à 17 ans avec des espaces réservés par tranches d’âges. Et des activités qui leur permettent de profiter de la nature et du grand air. Mais également de se retrouver en famille avec des expériences à partager : rando, rallye et pique-nique. A noter que 75 % des chambres du resort sont dédiées aux familles.

Pourquoi sortir de sa chambre ? 

Ce qui est motivant ? La vue et, à cette période, le silence. 
Ce qui est le plus incroyable ? De ces paysages bluffants, la vie surgit. Et pour le constater, il ne faut pas attendre bien longtemps. Dès les premiers mètres en dehors du resort, on aperçoit (et on entend) sans peine les marmottes. On distingue les myrtilliers. Et on s’émerveille devant les lacs ou cascades croisés. De quoi ravir les plus citadins. L’application « My Club Med Guide » à télécharger sur son smartphone permet par ailleurs de découvrir en toute liberté (et hors connexion) plus d’une centaine de parcours de rando, de 30 mn à 4h, situés aux alentours.  

Ce qu’il ne faut pas manquer ?

Pour les plus sportifs, il y a moyen de s’offrir quelques nouvelles sensations en s’initiant à la descente en VTT (classique ou électrique) dans les pentes engagées et dans les forêts. Un seul conseil : droit dans le pentu, mains sur le guidon et jambes en extension pour amortir les secousses. Et pour se remettre de ses émotions, direction le studio de yoga avec vue sur les massifs : exercices de respiration, pratiques adaptées au niveau de chacun et méditation menés par un Go formé à la Yoga school du Club Med créée avec Heberson Oliveira. Le bien-être peut ensuite se poursuivre à la piscine (intérieure ou extérieure) ou au Spa Cinq Mondes. 

Quelles mesures sanitaires ? 

« L’esprit libre, sans contrainte », c’est l’adage du Club Med dans cette période bouleversée. Le protocole « Ensemble en sécurité » a donc été mis en place dans les resorts pour faciliter la vie des clients et répondre à leurs attentes, tout en veillant à maintenir la convivialité ancrée dans l’ADN du Club. Concrètement, côté restauration, la distance entre les tables a été augmentée, les horaires d’ouverture des restaurants ont été étendus pour améliorer les flux et le service personnalisé à l’assiette est désormais la règle. Côté animations, en journée ou en soirée, les petits groupes sont privilégiés et les événements plus intimes favorisés.  

L’ensemble des mesures est à retrouver sur ce lien.  

Bon à savoir 

Le bois, la lauze et la pierre marquent l’architecture de ce resort qui reprend avec précision les codes de la station située en contrebas et plus globalement ceux de la Savoie. Le design pointu a été poussé jusque dans les moindres détails : maquette en bois d’éléphant grandeur nature pour rendre hommage au périple d’Hannibal dans les Alpes ; desk de la réception en aluminium, imitation carlingue, qui n’est pas sans rappeler que le resort a été construit sur la zone bétonnée d’un ancien aérodrome ; au-dessus de nos têtes, un lustre illustrant la toute proche cascade du Ruitor accessible en randonnant. Sans oublier de nombreuses références à l’artisanat local et la mise en lumière d’artistes régionaux notamment au travers d’expositions de photos. 

L'avis de Tour Hebdo 

La Rosière est un resort qui prend toute sa dimension dans le contexte actuel. Et qui permet de décélérer, reprendre son souffle, marcher et respirer en pleine nature. On s’y constitue des sentiments rares et surtout, des souvenirs. Et c’est bien ça le nouvel exotisme. L’expérience est sublimée lorsqu’elle est vécue en famille. La proximité de l’Italie renforce ce sentiment de dépaysement. On le ressent dans les balades à faire aux alentours mais également dans l’offre de restauration. En particulier, au San Bernado Gourmet Lounge qui propose en journée des snackings chics et en soirée, des dîners d’inspiration italienne dans une ambiance intime et chaleureuse. A tester notamment : le parcours de dégustation accords mets / vins. 

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format