Menu
S'identifier
Hébergement

Le mariage de Meghan et Harry fait un flop chez les hôteliers


Publié le : 31.05.2018 I Dernière Mise à jour : 31.05.2018
{ element.images.0.titre }}
Selon Euromonitor International, l'effet "Meghan & Harry" sur le tourisme britannique se fera sentir en 2019 et au-delà. I Crédit photo Wikimedia

Auteur

  • Didier Forray

Le mariage du prince Harry et de Meghan Markle le 19 mai n'a pas eu les retombées tant attendues pour l'économie britannique. Si les pubs et le transporteur Eurostar se sont frottés les mains, les hôteliers font grise mine.

Près de 15 jours après l'union du prince Harry et de Meghan Markle, chacun fait ses comptes. Et le bilan n'a rien de royal pour l'hôtellerie britannique ! D'après l'observatoire MKG Consulting, les hôtels de Londres ont enregistré une baisse de leur RevPAR de 11,2% pendant le week-end du mariage princier, par rapport à la même période l'an dernier. Le taux d'occupation a augmenté d'un modeste 1,5 point par rapport à l'an dernier et les prix moyens ont chuté de près de 13%.

Les hôtels pensaient pourtant faire le plein et pouvoir profiter de l'événement, avec des prix tirés vers le haut. Ils ont dû finalement se résoudre à accorder de larges rabais en dernière minute, face à une demande en dessous des attentes. Les hôteliers auraient dû se méfier : d'après l'Office for National Statistics, le mariage du prince William et Kate Middleton en 2011 n'avait pas eu de réel impact sur l'économie britannique et le nombre d'arrivées n'avaient pas non plus progressé de façon significative.

Les bars et les pubs ont quant à eux parfaitement tiré parti du mariage et de l'extension des horaires d'ouverture. Selon la British Beer and Pub Association, près de 23 millions d'euros supplémentaires ont été dépensés dans les établissements du pays pour la seule journée de samedi, qui combinait mariage princier et finale de la coupe d'Angleterre de football.

Autre bénéficiaire de l'événement : Eurostar. Le transporteur affirme avoir enregistré une augmentation de 24% du nombre de passagers voyageant vers Londres les vendredi 18 et samedi 19 mai, en comparaison avec les vendredi 19 et samedi 20 mai 2017.

Reste maintenant à savoir si le mariage aura un effet à plus long terme : le tourisme britannique peut espérer qu'il viendra encore renforcer l'attrait pour la destination. "La couverture médiatique du mariage joue un rôle important dans la construction de la marque Royaume-Uni comme destination", observe Euromonitor International. Le fait que la nouvelle princesse soit américaine peut d'ailleurs permettre d'attirer l'attention de ce marché.

 

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format