Menu
S'identifier
Formation

Stage d'aptitude professionnelle : l'Escaet constate "un boom du réceptif"


Publié le : 09.11.2015 I Dernière Mise à jour : 09.11.2015
{ element.images.0.titre }}
I Crédit photo Les 8 participants à la session d'Aptitude Professionnelle 2015 de l'Escaet ©DR

La dernière session organisée par l'école pour les nouveaux entrants dans la profession montre une nette orientation vers les modèles d'opérateurs incoming.

Les opérateurs réceptifs sont dans l'air du temps. A l'Escaet, l'école de commerce spécialisée tourisme, on parle même de "boom de l'incoming" au regard du profil des candidats à l'Aptitude Professionnelle, indispensable à l'obtention de l'immatriculation au registre des opérateurs de voyages.

Sur les 8 participants actuellement en formation au sein de l'école pour obtenir le fameux sésame, la grande majorité d'entre eux se destinent au lancement ou à la reprise d'un opérateur réceptif. Pour Laurie Larchez, la directrice de la formation professionnelle de l'Escaet, c'est l'illustration de l'évolution de la profession et du développement du tourisme français, qu'il s'agisse de séduire les touristes tricolores, ou de capter les clientèles internationales, à commencer par les Chinois ou les Russes.

L'activisme des pouvoirs publics en la matière, notamment de Laurent Fabius, le ministre des Affaires étrangères qui a demandé (et obtenu) voici 18 mois que le tourisme entre dans les attributions de la diplomatie économique française, n'est sans doute pas étranger à cet engouement. La percée des profils d'opérateurs incoming dans la formation à l'Aptitude Professionnelle de l'Escaet date d'ailleurs de l'an dernier, avant de se confirmer à la rentrée 2015.

L'école a lancé ces formations en 2009, lorsque l'Aptitude Professionnelle a fait son apparition dans le cadre de la loi Novelli. Elle dispense ce programme à raison de deux sessions annuelles, encadrant 5 à 10 participants par session. Ces derniers peuvent composer leur programme en combinant une quinzaine de modules, dont la moitié facultatif.

Des participants de 31 à 53 ans

A ce titre, Laurie Larchez souligne que l'Escaet ne se contente pas de proposer les 6 modules obligatoires comme la plupart des organismes qui délivre l'Aptitude, mais revendique de proposer un panel de matières beaucoup plus large, incluant la production, la stratégie de développement, l'économie du tourisme, ou encore la conception d'un business plan, en plus des matières incontournables.

Le stage en entreprise, qui doit durer un mois au minimum, est de 6 semaines via l'Escaet. Cette année, les participants seront accueillis chez Idée Nomade, l'UCPA, LaFranceàmamesure.com, Découvertes, Aluna Voyages, Ideal Opérating, ou encore Trail Road... Agés de 31 à 53 ans, ils affichent des profils très diversifiés, "du jeune qui a choisi le secteur pour en faire son métier, en passant par d'anciens militaires passionnés de sport qui se reconvertissent".

Selon la directrice de la formation professionnelle, tous ont apprécié d'être accompagnés dans leur démarche, la plupart n'ayant pas appréhendé dès le départ l'ampleur de la responsabilité qui leur incombait en tant qu'opérateur de voyages. Et pourtant, le secteur demeure attractif...

V.D.

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format