Menu
S'identifier
Evénement

Qu'est devenu Winglet, le gagnant de la saison 1 du Start-up Game ?


Publié le : 09.01.2019 I Dernière Mise à jour : 09.01.2019
{ element.images.0.titre }}
Clients du CAC 40, levée de fonds… Le (très bon) bilan 2018 de Winglet, gagnant du premier Start-up Game I Crédit photo DR

Auteur

  • Manon Gayet

Le concept avait séduit les 40 patrons du tourisme présents à la première édition du Start-up Game de Tour Hebdo, en avril 2017. Clients du CAC 40, levée de fonds… Winglet poursuit aujourd’hui son envol, comme nous l’a confié Sébastien Texier, son fondateur.

1/ Un modèle élargi

Lors du pitch organisé à l’occasion du Start-up Game, Sébastien Texier avait présenté Winglet comme un produit clé en main pour permettre aux entreprises de réaliser des économies sur leurs dépenses en billets d’avion, le tout basé sur l’intelligence artificielle. Un modèle qui a légèrement pivoté : « Notre approche ne se limite plus à l’optimisation tarifaire. Notre historique big data, notre maîtrise des inventaires [aériens] et des règles tarifaires aériennes globales nous permettent d’intervenir sur l’audit de dépenses, la négociation des contrats, l’optimisation en temps réel des tarifs… », détaille Sébastien Texier. « Avec, à la clé, des économies de 5 à 10% sur les budgets aériens de nos clients », assure-t-il.

 

2/ Des premiers clients

Preuve que le concept plaît, Winglet compte aujourd’hui des « grands comptes du CAC 40 » parmi ses clients, notamment pour des audits de dépenses dans un premier temps. « Nous sommes en mesure de retrouver l’intégralité des tarifs qui étaient disponibles à un instant T passé. C’est une offre unique que nous [leur] proposons». L’un des objectifs affichés de cette année est de passer directement à l’étape « internationale » en signant des contrats avec des entreprises étrangères.

 

3/ Une levée de fonds

L’agenda 2019 de Winglet s’annonce chargé. L’année démarre sur les chapeaux de roue avec l’annonce d’une levée de fonds, réalisée entre décembre dernier et les premiers jours de janvier. Aucun nom ne peut être encore communiqué à ce jour, mais Sébastien Texier glisse à la rédaction qu’il s’agit d’ « un fonds d’investissement, des personnalités expertes du transport aérien et du business travel ». A suivre donc... en attendant de connaître son successeur le 25 janvier prochain lors de la saison 2 du start-up game.

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format