Menu
S'identifier
Economie

Malgré les "gilets jaunes", la France n’a jamais attiré autant de touristes 


Publié le : 17.01.2019 I Dernière Mise à jour : 17.01.2019
{ element.images.0.titre }}
La France avait accueilli en 2017 un total de 87 millions de visiteurs étrangers, ce qui constituait déjà un record.  I Crédit photo Adobe Stock

Auteur

  • Céline Perronnet (avec AFP)

La fréquentation touristique en France devrait atteindre un nouveau record en 2018 avec près de 90 millions de visiteurs internationaux.

Le gouvernement va-t-il réussir son pari d’attirer 100 millions de visiteurs internationaux en 2020 ? Il pourrait y parvenir au regard des résultats communiqués ce jour et malgré le contexte actuel tendu.

Le secrétaire d'Etat Jean-Baptiste Lemoyne, chargé du tourisme au quai d'Orsay, a indiqué dans le cadre d’un comité de pilotage du Tourisme - auquel ont participé des acteurs du secteur (hôtellerie, restauration, tour-opérateurs, etc.) ainsi que des élus de collectivités territoriales - que la France allait "vers une nouvelle année record, en dépit des événements de décembre liés aux "gilets jaunes" et à l'attentat de Strasbourg. La France reste attractive", a résumé le ministre.

Le communiqué publié en début d'après-midi le confirme. Le quai d'Orsay fait état d'une progression en 2018 de "l'ensemble des marchés émetteurs de touristes, pour une fréquentation étrangère en hausse qui devrait avoisiner 90 millions de visiteurs internationaux".

L'Hexagone, première destination touristique mondiale, avait accueilli en 2017 un total de 87 millions de visiteurs étrangers, ce qui constituait déjà un record. 

Des baisses sur les marchés long-courriers

L'objectif du gouvernement - fixé avant les attentats de 2015 - est d'atteindre les 100 millions de touristes internationaux en 2020.

"Si les événements de fin d'année (mouvement des "gilets jaunes" et attentat de Strasbourg) ont ralenti la croissance et provoqué quelques annulations, les premiers indicateurs ne montrent pas de fort décrochage tout en incitant à la vigilance", souligne le ministère.

Il précise que les marchés européens, qui représentent près de 80% de la fréquentation internationale en France, "ont connu des baisses de fréquentation très modérées; les principales annulations sont à déplorer sur les marchés long-courriers, asiatiques en particulier, qui marquent toujours une sensibilité accrue au risque sécuritaire".

Pour les deux prochains mois, "les arrivées aériennes internationales réservées sont en recul de 5%, mais repartent à la hausse à partir du mois de mars", tient à souligner le quai d'Orsay.

Selon le ministère, "la majeure partie des tour-opérateurs dans le monde restent confiants dans la destination France, leurs interrogations portant essentiellement sur les sites ouverts ou fermés au public durant les week-ends (...) Tous les tour-opérateurs s'accordent sur des prévisions optimistes en 2019 si les mouvements sociaux ne se poursuivent pas", résume le quai d’Orsay.

Ce n’est pas gagné …

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format