Menu
S'identifier
Economie

IPK International table sur une reprise en 2010


Publié le : 19.11.2008 I Dernière Mise à jour : 19.11.2008
{ element.images.0.titre }}
I Crédit photo Le tourisme mondial devrait baisser de 1% en 2009 selon les prévisions d'IPK. ©OTCP

Une soixantaine d’experts touristiques sont réunis l’occasion du World Travel Monitor Forum.

Organisé par IPK International, le World Travel Monitor Forum qui vient de se dérouler à Pise a été l’occasion de débattre de la crise qui touche le tourisme mondial depuis septembre dernier. La soixantaine d’experts internationaux présents estiment que cette récession devrait durer de 10 à 18 mois. Après une année 2009 difficile, marquée par une baisse de 1% de la demande de voyages au niveau mondial, un rattrapage est attendu en 2010, le secteur touristique devant franchir de nouveaux records en 2011 et 2012.

En attendant, selon les chiffres présentés lors du forum, les professionnels estiment que le tourisme international devrait croître de 3% cette année (avec une progression de 6% de janvier à avril puis de 1% de mai à août). Concernant les marchés émetteurs en Europe, si la Russie arrive en tête devant la Finlande (avec respectivement +15% et +9%), on notera que la France est le seul marché à s’afficher en baisse en 2008 (-4%).


Malgré un retournement de l’activité depuis l’été, le secteur du voyage d’affaires en Europe a progressé deux fois plus vite que celui du loisir au cours des huit premiers mois de l’année (+8% contre +4%). Signe d’une baisse du pouvoir d’achat des ménages européens, même les voyages dans la famille et chez les amis ont décliné de 5% sur la période.

Au niveau mondial, les Etats-Unis, avec une baisse de 4% des voyages vers l’Europe (et de 5% vers le Canada), font figure de mauvais élèves, touchés par la faiblesse du dollar et la crise économique. Enfin, malgré un nouveau record attendu cette année, l’Asie voit son activité touristique émettrice marquer le pas à son tour avec une croissance de 3% prévue cette année, soit moitié moins qu’en 2007. La faute aux marchés japonais, sud-coréens et taiwanais qui devraient baisser cette année.

Stéphane Jaladis

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format