Menu
S'identifier
Economie

Chômage partiel, fonds de solidarité, PGE... Le point sur les dernières aides confirmées 


Publié le : 12.01.2021 I Dernière Mise à jour : 12.01.2021
{ element.images.0.titre }}
Les aides pour les professionnels du tourisme sont maintenues pour ce début d'année 2021.  I Crédit photo ©Adobe Stock

Auteur

  • Brice Lahaye

Le syndicat Les Entreprises du Voyage a annoncé lundi avoir eu confirmation que le chômage partiel sera pris en charge à 100% pour les mois de janvier et février. Le point sur les dernières aides confirmées pour le début de l'année 2021. 

De quoi rassurer encore un peu les professionnels du tourisme... À l'occasion d'une visio-conférence organisée par nos confrères de L'Écho touristique, le syndicat Les Entreprises du Voyage a annoncé lundi que le chômage partiel sera pris en charge à 100% pour les mois de janvier et février. En revanche, pour le mois de mars, il devrait être pris en charge à hauteur de 85%. 

D'autres mesures ont également été confirmées par Les Entreprises du Voyage. Ainsi, le fonds de solidarité doit être reconduit pour le mois de janvier. Il y aura aussi une reconduction des exonérations des charges sociales patronales pour les mois de décembre et janvier. Enfin, le début du remboursement du PGE est reporté d’un an, de mars 2021 à mars 2022. 

Activité partielle de longue durée 

Concernant l'activité partielle de longue durée (APLD), Les Entreprises du Voyage et le SETO assurent finaliser sa mise en place pour la branche. L’accord de branche est actuellement soumis à signature auprès des organisations syndicales. Une fois validé, le dispositif sera mobilisable par toutes les entreprises - confrontées à une réduction d’activité durable - implantées sur le territoire national, et cela sans critère de taille. Il pourra être mis en place dans la limite de 24 mois, consécutifs ou non, sur une période de 36 mois consécutifs. 

Mais quel sera le niveau de prise en charge prévu par l’accord de branche ? Concrètement, l’employeur devrait recevoir une allocation équivalente à 85% de la rémunération horaire brute. Le salarié placé en activité partielle spécifique devrait quant à lui recevoir une indemnité horaire, versée par son employeur, correspondant à 70% de son salaire brute. 

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format