Menu
S'identifier
E-tourisme

Switch: les fournisseurs sont furieux


Publié le : 31.10.2008 I Dernière Mise à jour : 31.10.2008
{ element.images.0.titre }}
I Crédit photo

Suite à la reprise de l'entreprise par Karavel, les créances fournisseurs sont en suspens.

La reprise de Switch par Karavel-Promovacances laisse les fournisseurs sur le carreau. Ils se sentent d'autant plus floués que les dirigeants des deux entreprises leur avaient assuré un règlement jusqu'à la date de cessation de paiements, le 8 octobre dernier.

A titre d'exemple, Switch doit 135 000 euros à Capitales Tours, et 230 000 euros à Gamma Travel. En tant que créanciers "chirographaires" (créance assortie d'aucune sûreté réelle), les fournisseurs devraient se partager une partie du solde de l'actif.

Mais le montant des actifs n'est pas connu aujourd'hui. Il comprend les bateaux de croisière, des titres de participation dans d'autres sociétés, les 17 000 noms de domaine, les 8 agences physiques, etc. Aux dires des créanciers, les comptes sont étrangement opaques.

Quant au prix de cession, il atteint environ 1,2 million d'euros. Mais Karavel aurait déboursé près de 11 millions d'euros pour acheter une partie des bateaux et prendre en charge les clients en partance dans le but d'alléger l'APS.

Contacté par nos soins, Jean-Pascal Siméon se veut rassurant: "Dans la mesure où les indemnités de licenciement ne seront pas trop élevées, et qu'il y a des actifs à vendre, il devrait rester une somme disponible pour les fournisseurs dans un deuxième temps".

 

Catalina Cueto

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format