Menu
S'identifier
E-tourisme

Pourquoi Airbnb va passer ses 7 millions de locations au peigne fin


Publié le : 07.11.2019 I Dernière Mise à jour : 07.11.2019
{ element.images.0.titre }}
La plateforme va vérifier l'exactitude de toutes les informations publiées sur le site, y compris l'adresse, les photos ainsi que tout ce qui concerne l'état du logement, la sécurité et les équipement promis. I Crédit photo Adobe Stock

Auteur

  • Céline Perronnet

La plateforme s’est engagée à vérifier l’exactitude des informations concernant la totalité de ses annonces après plusieurs incidents.

C’est un travail colossal qui attend les équipes d’Airbnb et le tout dans un temps record. La plateforme vient en effet d’annoncer qu’elle allait, d’ici fin 2020, vérifier l'exactitude de toutes les informations publiées sur le site, y compris l'adresse, les photos et autres détails, ainsi que tout ce qui concerne l'état du logement, la sécurité et les équipement promis.

De plus, la plateforme s'engage, dès le 15 décembre, à reloger ou à rembourser dans son intégralité un usager d'Airbnb dont la location ne serait pas satisfaisante. "La plupart des hôtes font un travail formidable, mais les clients ont besoin de sentir que Airbnb est de leur côté, et nous sommes convaincus que cet engagement est une étape nécessaire pour rassurer les clients", indique Brian Chesky, le patron de la plateforme.

Il a également annoncé la mise en place d'une ligne d'appel d'urgence fonctionnant 7 jours sur 7, 24 heures sur 24, qui doit permettre de joindre "une vraie personne chez Airbnb partout dans le monde et à tout moment". Le service fonctionnera à partir du 31 décembre prochain aux Etats-Unis et sera étendu au monde entier courant 2020.

La fête est finie

Pourquoi un tel changement ? Plusieurs logements proposés par le site ont été le lieu de divers incidents ces derniers jours, dont l’un, dramatique, s’est soldé par une fusillade qui a fait cinq morts en Californie. Airbnb déploie donc les grands moyens pour mettre un terme à ces dérives.

Ainsi, pour former et mettre en place une équipe d'employés en mesure de répondre rapidement aux demandes urgentes, Airbnb s'est entouré de deux pointures en prenant pour consultants Charles Ramsey, qui a dirigé la police de Philadelphie et Washington, ainsi que l'ancien patron de la police de Palo Alto en Californie et conseiller du président Obama, Ronald Davis.

La dernière mesure concerne la détection des locations à risque, notamment celles présentées expressément pour faire la fête, qui sont désormais interdites.

 

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format