Menu
S'identifier
E-tourisme

Oui, il faut investir dans le paiement partagé pour attirer des clients


Publié le : 21.09.2018 I Dernière Mise à jour : 21.09.2018
{ element.images.0.titre }}
Air France, Hop! et Transavia ont adopté le paiement partagé en partenariat avec la start-up ShareGroop. I Crédit photo DR

Auteur

  • Didier Forray

Fini les comptes interminables… Avec le paiement partagé, les groupes ou les tribus peuvent réserver un voyage en une fois tout en fragmentant directement le paiement. Une solution pleine d'avenir !

Petit à petit, le paiement partagé trouve sa place dans le monde du tourisme. Cette technologie de paiement, aussi appelée paiement groupé, permet à une personne d'effectuer un achat ou une réservation pour le compte d'un groupe, sans avoir à avancer la totalité de la somme et sans attendre que chacun paye sa part. L'achat ou la réservation est bloqué(e) et chaque membre du groupe a alors quelques heures ou quelques jours pour régler directement sa part.

L'intérêt pour les sites marchants ? "Cela permet d'augmenter le taux de conversion en supprimant l'avance d'argent pour l'initiateur de l'achat, d'enrichir le CRM avec les données de contact des co-payeurs et de générer des ventes additionnelles auprès des co-payeurs", explique-t-on chez ShareGroop, une start-up française spécialisée.

Un outil apprécié des compagnies aériennes

Et cette technologie gagne du terrain depuis ses débuts en 2015. La plate-forme Airbnb propose cette modalité de paiement depuis juin 2017 et Uber depuis octobre 2017. Dernière grande annonce en date : la compagnie aérienne Aigle Azur vient tout juste d'installer le système sur son site. En pratique, la personne qui effectue la réservation des billets d'avion pour le compte du groupe doit simplement indiquer les e-mails des participants. Le site, basé sur une technologie développée par la start-up Optionizr, se charge alors d'envoyer à chacun un lien de paiement sécurisé actif pendant 24 heures.

Mais Aigle Azur n'est pas la première compagnie aérienne à proposer le paiement partagé. Air France, Hop! et Transavia l'ont déployé en juillet 2017, avec le concours de ShareGroop. Ce service est accessible aux groupes de 10 personnes et plus. Le fonctionnement est toutefois moins direct que sur le site d'Aigle Azur puisqu'il faut d'abord effectuer une demande de devis sur le site d'Air France et verser une caution. "Pour le service groupe, la solution permet d'économiser 75% du temps de traitement aux opérateurs du service", assure ShareGroop, qui travaille aussi avec le Stade de France, l'UCPA, Vente Privée, AccorHotels ou encore la Compagnie des Alpes.

Une techno qui doit faire ses preuves

Autre start-up à avancer dans ce domaine : Pledg, qui faisait partie des jeunes pousses présentes lors du Start-up Game organisé par Tour Hebdo. La start-up fournit aujourd'hui les solutions de paiement partagé d'Avis, d'Eurolines/Isilines et de Ticketac. Malgré ces pionniers et ces grands noms du tourisme, le paiement partagé reste encore peu répandu. A quand les premières initiatives du côté des agences de voyages, des compagnies de croisière et des hôteliers ?

"De nombreux acteurs attendent que la technologie fasse ses preuves ailleurs", observe Nicolas Pelletier, PDG de Pledg, "c'est ce que nous sommes en train de faire en billetterie". Mais les choses pourraient bouger vite désormais ! Pour preuve, ShareGroop vient d'être choisi pour intégrer l'accélérateur de OUI.SNCF et travailler sur l'intégration de ses solutions dans le tunnel d'achat du site. "Nous sommes également en phase de cadrage avec des agences de voyages leaders du marché français", annonce la start-up, "Nous serons intégrés d'ici la fin de l'année chez 7 nouveaux grands comptes de l'industrie touristique."

Le PDG d'Optionizr, Laurent Sidier, annonce de son côté que "d'autres compagnies aériennes et des groupes hôteliers clients vont adopter prochainement la solution déployée chez Aigle Azur". Chez Pledg, Nicolas Pelletier lève lui aussi le voile sur de nouveaux contrats : "Nous allons annoncer prochainement des signatures avec 3 grosses OTA européennes, un aéroport et une station de ski pour la vente des forfaits et nous avançons avec des compagnies aériennes", confie-t-il. Le paiement partagé est lancé !

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format