Menu
S'identifier
E-tourisme

Locatour est en grande forme et ce n’est pas grâce aux agences de voyages


Publié le : 14.01.2020 I Dernière Mise à jour : 14.01.2020
{ element.images.0.titre }}
Locatour a enregistré une croissance de 22% sur l’activité ski l'an dernier. I Crédit photo Adobe Stock

Auteur

  • Céline Perronnet

Le TO en ligne de TravelFactory a réalisé près de 40 millions d’euros de chiffre d’affaires l’an dernier. Une croissance soutenue qui a échappé aux agences de voyages physiques.

Deux ans après son rachat par La Compagnie des Alpes, le groupe TravelFactory réalise un chiffre d’affaires avoisinant les 100 millions d’euros, dont 40 M€ par Locatour, la marque spécialisée dans la vente de « vacances familiales en France ». Deux autres « piliers » composent le groupe : « la vente de vacances au ski » à travers les marques Travelski, Alpes Ski Résa et Simply to Ski et « la vente de séjours pour les étudiants » avec les enseignes Golden Voyages et Skiline.

Les 140 salariés sont regroupés au siège à Clichy la Garenne et agissent toujours de façon « autonome » depuis le rachat en janvier 2018. « TravelFactory est 100% français et le plus grand TO en France de vente de ski », affirme Guillaume de Marcillac, le DG du groupe depuis un an et demi. Le chiffre d’affaires global sur ce segment est de 70 M€.

Plusieurs nouveaux clients, dont Auchan et Lidl

Locatour contribue largement à ces résultats. Sur le dernier exercice, la marque a attiré 150 000 clients, réalisé 50 000 dossiers et enregistré une croissance de 22% sur l’activité ski. « Cette hausse est due à de nouveaux clients dans la grande distribution et au sein des comités d’entreprise », indique le DG.

Auchan, Lidl, les CE de la Macif et de Fnac Darty ont notamment signé avec le groupe l’an dernier et contribué à booster les ventes. En revanche, les réservations réalisées en agences de voyages marquent le pas et ne représentent que 20% des ventes indirectes. « On travaille moins intensément avec les réseaux traditionnels car la vente de la France est toujours difficile », précise Bruno Mounier, directeur commercial de Locatour.

« Nos deux priorités portent sur la vente directe sur le web et le développement des CE », ajoute-t-il, alors que les ventes en ligne représentent déjà plus de deux-tiers des réservations. « Notre stratégie est basée sur les familles et les individuels », poursuit Bruno Mounier. L’activité groupes, en baisse, est donc un peu mise de côté.

Un bon démarrage de la saison

Le nouvel exercice, débuté le 1er octobre,  devrait également tenir ses promesses avec un « très bon démarrage de la saison de ski ». A fin novembre, les réservations affichaient une croissance de 25%, qui s’est ensuite ralentie en décembre. « Les événements sociaux sont en partie responsables de ce décrochage mais depuis le week-end dernier, nous notons un changement de comportement. Les taux de conversion sont repartis à la hausse », note Guillaume de Marcillac.

La demande semble relativement forte sur les courts séjours (3 à 4 nuits), qui représentent près de 10% des dossiers, et les départs en dimanche-dimanche. Tous deux deviennent des axes de développement pour l’an prochain.

 

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format