Menu
S'identifier
Distribution

Voyage d'affaires : comment les start-up veulent bousculer le marché


Publié le : 14.10.2015 I Dernière Mise à jour : 14.10.2015
{ element.images.0.titre }}
I Crédit photo De gauche à droite : Caroline d'Aboville, Arnaud Katz, Valéry Linÿer, Emmanuel Nedelec, Sylvain Andrieu, Didier Lerer, hier soir au Welcome City Lab. ©CC

Les start-up proposent de nouvelles offres de services aux entreprises, mais n'ont pas encore signé de partenariat avec des acteurs intermédiaires.

La Global Business Travel Association (GBTA) et le Welcome City Lab, l'incubateur parisien de start-up,  ont organisé une table ronde, hier soir, sur le thème "Ces nouveaux entrants qui bousculent l'écosystème du Business Travel".

L'occasion de présenter les créateurs de cinq start-up qui veulent s'installer sur le secteur corporate : Arnaud Katz (Bird Office), Valéry Linÿer (Magic Event), Emmanuel Nedelec (Ubeeqo), Sylvain Andrieu (Uber), et Didier Lerer (VatBox).

Tous se veulent disruptifs et apportent de nouveaux services pour les entreprises : Bird Office pour la location de salles de réunions, Magic Event pour des hébergements privés dans des villes d'affaires, Ubeeqo pour l'auto-partage en entreprise, Uber pour son offre de véhicules corporate et VatBox pour récupérer la TVA à l'étranger sur les dépenses voyages. 

Mais les Travel Managers, dont Caroline d'Aboville, manager de la mobilité chez Atos, était la représentante en tribune, en veulent plus. Au-delà de fournir des services, leur mission est de fluidifier les réservations sur un outil unique, et de garantir la sécurité des voyageurs, car c'est une obligation légale des entreprises.

Des réservations en direct

Pour le moment, aucune de ces start-up n'a signé de partenariat avec une Travel Management Company ni avec un outil de réservation en ligne. Les réservations se font en direct sur le site et échappent à tout contrôle de la part des entreprises, les remboursements s'effectuant a posteriori sous forme de notes de frais.

A ce stade, les jeunes entreprises se concentrent sur leur offre auprès des utilisateurs.  "Nous comptons deux grands groupes, Natixis et La Poste, dont les collaborateurs réservent en temps réel", indique Arnaud Katz, créateur de Bird Office. "Nous sommes en test-pilote avec des sociétés, et nous travaillons sur une charte de sécurité, ainsi qu'une offre customisée pour les entreprises, suivant leur budget, leur type de voyageur et la ville", affirme Valéry Linÿer, fondateur de Magic Event. 

Quant à Sylvain Andrieu, responsable marketing d'Uber, il soutient que sa solution est transparente et offre un outil de reporting en temps réeel pour les entreprises. Enfin, Didier Lerer, manager France de VatBox, reconnaît vouloir signer des contrats avec des éditeurs de notes de frais, pour récupérer facilement des données comptables à traiter.

Catalina Cueto

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format