Menu
S'identifier
Distribution

Reprise de Thomas Cook France : l’équipe managériale jette l’éponge


Publié le : 19.11.2019 I Dernière Mise à jour : 19.11.2019
{ element.images.0.titre }}
Nicolas Delord, président de Thomas Cook France, a été contraint de retirer l'offre de reprise constituée avec une partie du management. I Crédit photo Cyril Entzmann

Auteur

  • Céline Perronnet

Faute d’avoir trouvé la totalité du financement nécessaire dans les délais impartis, le management a dû retirer son offre la veille de l’audience.

C’est le grand jour pour les 12 candidats à la reprise de Thomas Cook France. Ils étaient tous convoqués ce jour à 14h30 au tribunal de commerce de Nanterre pour passer leur grand oral devant le juge. Avec un absent de taille néanmoins : le management actuel de Thomas Cook France (Nicolas Delord, Pierre-Jean Malicet, Fabrice Rebecchi, Jérôme Delente, Jean-Emmanuel Chometon, Gonzague de Gelis, Christian Mazeau et Louisa Rouar) qui a été contraint de retirer son offre en dernière minute.

« L’offre portée par le management, qui était la seule à proposer une reprise de l’activité tour operating Jet tours, n’a pas réussi à trouver la totalité du financement nécessaire dans les délais impartis de sorte qu’elle a été retirée », précise un communiqué diffusé hier soir par Thomas Cook France.

Nicolas Delord avait pourtant frappé à de nombreuses portes mais en vain … Aucun investisseur n’a voulu donner suite et l’engagement du groupe Ettori-Corsicatours dans le projet de la direction, qui portait sur une « prise de participation dans le capital pour un montant à déterminer », n’a pas été suffisant.

Aucune offre de reprise pour Jet tours

En conséquence, il n’y a donc aucune offre de reprise pour l’activité TO et le siège, soit environ 300 personnes. « En fonction des diverses combinaisons d’offres possibles et s’agissant des salariés qui ne seraient pas repris, des projets de PSE sont discutés avec les représentants du personnel et ne sauraient être définitivement arrêtés avant adoption des offres par le tribunal », indique le communiqué.

Le tribunal de commerce de Nanterre devrait rendre sa décision la semaine prochaine entre le 27 et le 29 novembre. Les reprises pourraient alors être effectives à compter du 1er décembre, sauf en ce qui concerne l’activité groupes.

Cette dernière a suscité l’intérêt du consortium constitué de 6 repreneurs (Havas Voyages, le groupe Salaün, Voyage le Vacon, Karavel/Promovacances, Navitour/Voyages Sainte-Claire et Esprit de Voyages), logiquement en bonne position pour rafler la mise avec une offre conjointe portant sur plus de 140 agences et environ 300 salariés.

Au global, le regroupement des 12 offres permettrait la reprise de 149 agences et 324 salariés.

L’effectif global de Thomas Cook France s’élève à ce jour à 777 salariés. Le réseau dispose de 174 agences de voyages intégrées et 247 agences franchisées. Ces dernières ne sont pas concernées par le redressement judiciaire.

 

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format