Menu
S'identifier
Distribution

Est Evasion veut changer l'image de l'Europe de l'Est


Publié le : 29.05.2017 I Dernière Mise à jour : 29.05.2017
{ element.images.0.titre }}
I Crédit photo La fondatrice d'Est Evasion travaille avec plusieurs réceptifs en Europe de l'Est mais elle compte aussi à l'avenir développer ses propres programmes. ©EstEvasion

Une nouvelle agence de voyages se lance sur l'Europe de l'Est.

Du nouveau à l'Est ! Comme son nom l'indique, Est Evasion est une nouvelle agence spécialisée dans les voyages à destination de l'Europe de l'Est. Sa fondatrice, Annemarie Hoarau, est originaire de Roumanie et, même si elle ne vient pas du secteur du voyage, elle se dit "passionnée par le tourisme". Installée à Nice, cette ancienne salariée d'une société de plates-formes pétrolières basée à Monaco a quitté son ancienne vie pour monter son projet. Objectif : populariser l'Europe de l'Est et proposer des voyages différents de ce qui existe actuellement. "Je veux montrer le vrai visage des pays, inviter par exemple les clients à dormir chez l'habitant et apporter des idées que d'autres agences n'ont pas", explique-t-elle.

Pour Annemarie Hoarau, la priorité aujourd'hui est de constituer une petite équipe et, surtout, se faire connaître. "Pour l'instant, les demandes arrivent grâce à Internet, le bouche à oreille, la publicité sur Google et les réseaux sociaux", confie-t-elle, en se fixant un premier objectif de 40 à 100 clients par mois d'ici la fin de l'année. Annemarie Hoarau entend notamment organiser des présentations des destinations, avec le concours des consulats, et participer à des salons.

A noter que le site Web de l'agence est disponible en français et en anglais et que la fondatrice d'Est Evasion se dit d'ailleurs surprise de recevoir pour l'heure plus de demandes de la part de clients américains que de clients francophones. "Les francophones sont plus septiques vis à vis de Bucarest ou de Belgrade", lance-t-elle, "l'enjeu c'est de convaincre, de faire en sorte que les pays de l'Europe de l'Est soient perçus comme des destinations comme les autres et que l'on parte en week-end à Bucarest comme on part en week-end à Barcelone".

 

Didier Forray

 

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format