Menu
S'identifier
Distribution

Collaboratif : les agences veulent pousser les ventes


Publié le : 11.12.2015 I Dernière Mise à jour : 11.12.2015
{ element.images.0.titre }}
I Crédit photo Le miniréseau Prêt à Partir est partenaire de sejourning.com en France.©DR

Le réseau Selectour Afat cherche à nouer des partenariats avec des sites collaboratifs et le miniréseau Prêt à Partir en vend déjà marginalement.

L'économie collaborative a le vent en poupe. Mais comment établir des passerelles entre les professionnels du tourisme traditionnels et ces jeunes entreprises disruptrices? Le sujet a fait l'objet d'une table ronde lors du congrès Selectour Afat, à Istanbul, le week-end dernier.

Selon Antonin Leonard, co-fondateur du think tank Ouishare et du portail consocollaborative.com, "le réseau physique a des atout formidables pour enrichir les plateformes collaboratives".

Un constat que Edouard Roux de Lusignan, directeur e-commerce et marketing de Selectour Afat, ne peut que confirmer : "un agent de voyages peut saisir ce genre de produit et le recommander. La kyrielle de services proposés par les sites collaboratifs est sans limite et peuvent fidéliser le client".  

Il poursuit : "nous avons une chance incroyable en tant que réseau, car nous pouvons nous positionner comme conseils humains et tiers de confiance, dans un cadre réglementaire".

Jean-Michel Petit, co-fondateur du site VizEat, qui donne la possibilité à l’internaute voyageur de déguster un repas chez un particulier, précise : "80% de nos clients vont à l’hôtel traditionnel, un tiers ont plus de 50 ans, 15% sont des familles. Cela signifie que le collaboratif s’adresse à tout type de vacanciers".

Dans son discours de clôture du congrès, Dominique Beljanski, présidente du réseau, a mis l’accent sur des partenariats possibles avec les acteurs du collaboratif, même Airbnb.

 Forfaits dynamiques avec de l'hébergement collaboratif

De son côté, le réseau Prêt à Partir, dirigé par François Piot, est persuadé qu'Airbnb sera intéressé par les agences. "Dans un premier temps, ils ont refusé l’idée d’un partenariat avec nous, mais ils reviendront, comme les compagnies aériennes low cost !", estime-t-il.

Depuis un an, quelques agences du miniréseau montent des forfaits dynamiques avec une compagnie low-cost ou régulière et un acteur d’hébergement collaboratif. "Nous travaillons avec Sejourning.com, dont nous avons été actionnaires via notre incubateur La Papinière, et MisterBnb, qui s’adresse à une clientèle gay", précise François Piot. "Nous prenons une commission sur l'ensemble, aux alentours de 15% sur le montant TTC".

L'agence paye avec sa carte de crédit, cela constitue un service pour le client. François Piot regrette que l'offre ne soit pas plus structurée pour le moment et qu'aucune passerelle technologique n'existe entre les sites et les agences.

A ce jour, les ventes sont marginales. "Nous observons le marché, et nous informons nos vendeurs sur les start-up de la Papinière, déclare-t-il. C'est important qu'ils puissent sortir le nez des brochures, d'autant que les clients apprécient l'originalité et leur font confiance", conclut-il.

Catalina Cueto

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format