Menu
S'identifier
Distribution

Ce qu’il faut retenir du congrès Selectour


Publié le : 10.12.2018 I Dernière Mise à jour : 10.12.2018
{ element.images.0.titre }}
Le staff de Selectour présent au congrès. I Crédit photo Marie Poirier

Auteur

  • Marie Poirier

Le 9e congres Selectour a pris fin hier après quatre journées intenses consacrées au business et au show business selon l’expression consacrée de son président du directoire Laurent Abitbol. Retour sur les 12 points qui ont marqués l’événement.  

1 / Les 3 messages de Laurent Abitbol dont il faut se rappeler

 « Je veux que vous viviez mieux ». Laurent Abitbol l’a répété plusieurs fois durant le congrès. C’est sa priorité. Il souhaite défendre les intérêts des agences de voyages du réseau. Et leur faire gagner deux fois plus d’argent.

« On est une entreprise économique et non politique ». C’est ainsi que le président du directoire a légitimé son changement de cap et la nouvelle gouvernance bicéphale de Selectour. Au président de la coopérative, Valéry Muggeo, de gérer les relations avec les adhérents. A Laurent Abitbol de développer les intérêts économiques

 « Je vous demande de suivre mes consignes, c’est important pour nos revenus ». C’est ainsi que Laurent Abitbol a conclu le congrès rappelant ainsi aux agences de voyages l’importance du pilotage des ventes lié aux nouveaux contrats de référencement des tour-opérateurs.

 

2 / Les 3 chiffres à retenir

1200 : C’est le nombre de points de vente affiché par le réseau pour 550 licences. Sachant que 132 points de vente appartiennent au groupe Marietton Développement.

+ 29 % : C’est la progression du résultat d’exploitation du réseau en 2018. Et 3 milliards d'euros, le volume d’affaires du réseau Selectour.

60 % : C’est ce que représente le voyage d’affaires dans le volume d’affaires de Selectour. Avec 450 agences affaires, 32 000 entreprises clientes et 1,6 milliard d'euros de volume d’affaires. C’est un axe important du développement à venir pour le réseau.

 

3 / La réussite mise en avant

Le bilan de la présidence qui s’est enorgueillie d’avoir tenu toutes ses promesses de campagne. Soit remettre en place l’image du réseau, construire le GIE ASHA et ses contrats et simplifier la marque.

 

4 / Les deux citations des deux autres leaders du réseau

« Une marque reste fragile, nous devons la protéger et la rendre plus forte » a rappelé Valéry Muggeo, président de la coopérative.

« Vous avez des droits mais aussi des devoirs. Le réseau négocie les meilleurs accords du marché, ces accords demandent une performance. Elle ne dépend que vous », a soutenu Jean-Noël Lefeuvre, DG de Selectour.

 

5 / Les 2 scenarios catastrophes évoqués

La persévérance des gilets jaunes. Les professionnels du secteur craignent un effet « longue durée ». Et si le mouvement dure, un impact sur les réservations. « J’espère qu’en janvier, moment où les Français commenceront à réserver leurs prochaines vacances, ce sera terminé » a précisé Laurent Abitbol.

L’arrivée des GAFA dans le voyage que redoute particulièrement Olivier Kervella, le Président de NG travel (Boomerang voyages, Kappa club, Coralia..) : « On sous-estime les GAFA. Ils vont débarquer sur tous les segments. A nous de prouver que l’on peut produire de la valeur ajoutée ».

 

6 / Les projets à venir

NDC. Laurent Abitbol l’a dit à plusieurs reprises. Il souhaite transformer la NDC en opportunité pour les agences de voyages et gagner de l’argent. « Je ne veux plus avoir affaire à différents acteurs. On va réinventer le modèle économique et le système », a -t-il précisé.

Le digital. Selectour va déployer un outil web to store, store to web en juin 2019 et espère ainsi apporter des clients aux agences.

 

7 / La révélation des TO référencés et des taux de commission

Après "8 mois de discussions sans tensions" selon le président du directoire, un taux unique de commission a été accepté par les tour-opérateurs. Et ce, même pour les promos. 44 producteurs ont donc été référencés au global (dont une dizaine de Gold). Ils se sont alignés sur des taux de commission de 12 à 14 %. Et 15 % pour trois croisiéristes "Priorité Club": Costa Croisières, MSC Croisières et Ponant.

 

8 / La vision apportée par Jean-Louis Borloo

"Pour relancer le projet européen, il faut redéfinir les 5 sujets qui font que l’on doit être ensemble : les relations Nord/ Sud, l’énergie mer/océan, les capacité universitaires communes, les échanges culturels et d’apprentissage et les négociations sur les GFA pour défendre nos intérêts".     

 

9 / L’allocution qui a marqué les esprits

A ce jeu-là, il est le meilleur. Et il le sait. Jean-Pierre Nadir s’est livré à l’exercice délicat de la synthèse du congrès sans images. Pour cela, le patron fondateur d’Easyvoyage a manié les vers, la philosophie et la flatterie sans flagornerie.

 

10 / La scène surréaliste

Laurent Magnin improvisant une fausse réservation sur mobile d’un billet d’avion pour New York. Un pied de nez aux low cost, un coup de poing à Level et Norwegian et surtout un message de soutien aux agents de voyages.

 

11 / Le portrait dressé de Laurent Abitbol, par Jean-Pierre Mas, président des Entreprises du voyage

"Tu es le petit fils de Mao Tse-Toung, la coquille du capitalisme dans le communisme".

 

12 / La musique du congrès

Jouer « Alive, empire of the sun » en ouverture du congrès et la Marseillaise, en clôture, il fallait oser. Laurent Abitbol l’a fait. Avec pour le final, la salle debout, acclamant le président.

 

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format