Menu
S'identifier
Destination

Prestataires en réseau le long du canal du Midi dans l'Aude


Publié le : 14.10.2022 I Dernière Mise à jour : 16.10.2022
{ element.images.0.titre }}
Bientôt le passage d'une écluse I Crédit photo Charline Poullain

Le canal du Midi ne sert plus au fret mais bien au tourisme avec près de 70 000 passagers par an. Le tourisme fluvial est en essor, aussi pour continuer à attirer sur leurs canaux, les prestataires de l’Aude jouent la mise en réseau : il est possible de naviguer à bord d’une gabarre, de croiser des comédiens, de pédaler le long des berges pour aller à la rencontre de producteurs d’olives et même d’une incroyable librairie.

La gabarre quitte le hameau du Somail à petite vitesse pour ne pas endommager les berges du canal du Midi. L’embarcation s’engouffre sous un premier pont et longe des péniches, la maison des éclusiers devenue location touristique, d’anciennes écuries ou encore une glacière en pierres. Car ce hameau était une escale majeure où les voyageurs devaient s’acquitter de taxes. Désormais l’étape incontournable est l’office tourisme : dans cet ancien domaine vigneron, tout a été pensé pour résumer l’épopée du Canal royal du Languedoc.

Dès l’époque romaine, les hommes rêvent d’acheminer les marchandises par voie d’eau de la Méditerranée à l’Atlantique. Il fallu attendre l’ingénieux fermier des Gabelles Pierre-Paul Riquet qui fera creuser cet ouvrage et résoudra le problème de son alimentation en pensant à capter les ruisseaux de la Montagne Noire pour les stocker en un énorme réservoir : le lac de Saint-Ferréol.

Le chantier dure de 1666 à 1681 et est considéré comme le plus grand du siècle après Versailles. Riquet y engloutit sa fortune mais n’en verra jamais la fin puisqu’il meurt quelques mois avant l’inauguration. Le Canal royal permet de rejoindre Sète à Toulouse en 240km et plus de 300 ouvrages : des écluses, aqueducs, ponts et tunnels.

Ironie du sort, le chemin de fer signera son déclin un siècle plus tard. Géré par Voies navigables de France, le canal du Midi est classé à l’Unesco depuis 1996.

Epicerie flottante au Somail.
Crédit photo : Charline Poullain

Improbable librairie

Avant d’embarquer à bord de La Capitane, belle gabarre en bois, l’embarcation voisine au Somail retient l’attention : c’est une épicerie flottante.

Juste en face sur la berge, se tient l’entrée d’une librairie. Un couloir tapissé de livres mène à une salle insoupçonnable… Une ancienne cave a été reconvertie en temple de la lecture où 70 000 volumes anciens et d’occasion y emplissent des étagères du sol au plafond. Un escalier dessert une coursive qui forme le second étage. L’histoire du Trouve tout du livre est familiale, ce sont les parents de l’actuelle gérante, Nelly, qui l’ont créé.

Le Trouve tout du livre est un lieu étonnant dans le hameau du Somail avec 70 000 références.
Crédit photo : Charline Poullain

Naviguer

Il est temps d’embarquer sur le canal, de se laisser aller à cette douce navigation, un œil sur le ponton et l’autre sur les berges qui défilent. En de nombreux endroits, les platanes ne sont plus. Car ces gardiens mythiques du canal sont victimes d’un champignon, le chancre coloré. De jeunes chênes et micocouliers sont replantés pour varier les essences.

Déjà voici le port de la Robine, avec ses pins parasols au-dessus du chemin de halage. À babord, le canal continue sa route en direction de Béziers. Le capitaine prend à tribord vers le canal de jonction. Ce dernier permit de relier Narbonne à la fin du XVIIIe siècle. Une partie qui compte pas moins de sept écluses pour rattraper un dénivelé de 22 m.

Le voyage se poursuit par le canal de la Robine qui emprunte l'ancien lit de l'Aude et relie en 32 km Narbonne à la Méditerranée à Port-la-nouvelle.

 

Visite épique

En entrant dans Narbonne, alors que le canal va se faufiler sous le Pont des Marchands, l’un des derniers de France surplombé d’une artère commerçante et habitée, il se peut que des voix fortes retentissent… Il y a de bonnes chances que ce soient celles des comédiens des Visites épiques, qui mènent leurs hôtes dans les couloirs du temps : de Narbo Marsius la gallo-romaine à la construction – inachevée - de la cathédrale Saint-Just-et-Saint-Pasteur, en passant par les temps troubles des croisades contre les Cathares et leurs protecteurs. À noter qu’ils se produisent aussi à l’abbaye de Fontfroide et dans les citadelles haut perchées comme Quéribus et Peyrepertuse.

Visite épique de Narbonne avec des comédiens-guides
Crédit photo : Charline Poullain

 

À vélo

Un autre grand plaisir du canal du Midi réside en une balade bucolique à vélo le long de ses berges. Basé à Bize-Minervois, BigUp Cycling simplifie les choses en louant des vélos et trottinettes électriques tout terrain pour des sorties en autonomie ou accompagnées. Le petit plus de la maison : donner une seconde vie aux vélos. « On est beaucoup sur le côté réparation et réemploi », assurent Tom Ramos, co-gérant avec Thomas Faurie.

Longer les berges en trottinettes ou vélos électriques
Crédit photo : Charline Poullain

 

Au pays de l’olive

En trottinette électrique, rien de plus simple que de rejoindre le mas d'Antonin à Argeliers, pour une autre découverte. Ici Helena Anton-Marty cultive cinq variétés d’oliviers. Dans la salle de restauration, elle propose de déguster ses olives de table mais aussi son huile de lucques, de picholine, d’aglandau et d'olivière par ordre d'intensité. Tels des grands crus.
La propriétaire a un autre dada : la truffe. Il est possible de venir pour un week-end dédié à ce champignon de choix, avec balades auprès des chênes truffiers, cours de cuisine et dégustation. Les repas privilégiant les circuits courts.

Dans un autre style, la coopérative Oulibo, olive en langue d'oc, est rodée aux visites, avec un verger témoin, un espace muséographique et un film projeté au milieu des cuves. Créée en 1941 à Bize-Minervois par quatre producteurs, elle en compte aujourd’hui plus de 850 de l’Aude, de l’Hérault et des Pyrénées-Orientales.

www.audetourisme.com/fr

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format