Menu
S'identifier
Destination

Mieux vendre la Turquie


Publié le : 23.05.2022 I Dernière Mise à jour : 23.05.2022
{ element.images.0.titre }}
I Crédit photo

Auteur

  • Rémi Bain Thouverez

Pas une étude sur les tendances du tourisme pour demain n’élude la question environnementale et la quête de sens. Les professionnels du secteur s’attachent à apporter des réponses tout comme les destinations qui doivent se présenter d’une manière plus authentique. C’est la démarche qu’entreprend la Turquie.

« Préférez les pépites aux totems et vous aurez compris les exigences de notre époque » se plaît à dire Nicolas de Dianous de l’agence We like Travel.

Alors, pourquoi ne pas mettre en avant la gastronomie ? C’est le choix de la Turquie qui décide d’être partenaire officiel de Taste of Paris, gigantesque restaurant temporaire installé dans la nef du Grand Palais éphémère.

Une occasion de rencontres privilégiées entre un public de passionnés et les grands chefs. Une opportunité pour les gastronomes de déguster cette année pour une première fois des plats turcs et de découvrir quelle est une des meilleures au monde par sa qualité, ses spécialités, ses saveurs, ses recettes ...

La cuisine turque bénéficie de l'héritage ottoman et de sa situation géographique, charnière des saveurs asiatiques, orientales et méditerranéennes. Elle s'est enrichie des migrations des Turcs au cours des siècles, de l'Asie centrale à l'Europe et a influencé ses pays voisins : Grèce, pays du Moyen-Orient, des Balkans, Iran ou encore Arménie.

Elle se compose de plats nombreux qui peuvent s’associer en repas avec une diversité quasi illimitée. Cette diversité commence avec les entrées dont le nombre dépasse souvent les 40.

Témoin récent de cette excellence, le guide Michelin qui consacre Istanbul comme une destination phare de la gastronomie mondiale.

Les 10 spécialités culinaires : Mercimek Çorbası, Menemen, Dolma, Kumpir, Mantı, Lahmacun, Güveç, Balık Ekmek, Künefe, Güllaç…mais la cuisine turque se découvre par les spécialités régionales : « la région mer noire au nord, mêlant maïs et anchois. Le Sud-Est pour son célèbre kebab et pour ses bonbons comme baklava, Kadayif et Kunefe. Bien sûr la partie ouest de la Turquie et ses oliviers abondants. Enfin, la côte méditerranéenne, Egea et Mer de Marmara pour sa cuisine riche en légumes, épices et poisson. Sans oublier l’Anatolie centrale et ses spécialités telles Keşkek pétrir, mantı, notamment Kayseri, et gözleme » précise Muntaz Teker président de Pacha Tours et Rev Vacances.

Dès lors, il est bien compréhensible que le pays tente de convaincre les voyageurs de programmer ses vacances pour découvrir un aspect authentique de la destination. D’où la déclaration de S.E.M. Ali Onaner, Ambassadeur de Turquie : « si j’avais les moyens de sponsoriser le primo-accédant à découvrir notre pays, je le ferais bien volontiers. D’abord pour lui faire plaisir et ensuite, car je sais qu’il reviendra. En effet toutes les études nous le montrent : 95% des voyageurs qui ne connaissent pas la Turquie n’ont pas envie de venir la découvrir et 97% des personnes qui sont venus souhaitent y retourner. C’est donc bien une question d’information qui est la clé. »

Et d’ajouter modestement : « peut-être que je ne fais pas assez bien mon travail d’information… » dans tous les cas, accompagné de la prestigieuse école de cuisine Le Cordon Bleu Istanbul, qui fête ses 125 ans, de S.E.M.Ali Onaner marque des points pour combattre les préjugés et présenter la destination sous le plus festif des sens : celui de la gastronomie.

Et celui des vins

Les terres en Turquie font partie des plus anciennes terres au monde d’après les fouilles archéologiques ainsi que la découverte de pépins de raisin datant des premières civilisations.

La viticulture est présente dans le territoire depuis au moins 7000 ans selon les verres et les cruches retrouvés lors de fouilles, alors qu’elle n’est ‘’que’’ de – 600 ans avant JC en France. En dépit de certains obstacles rencontrés dans le passé, la Turquie possède un véritable potentiel dans ce domaine : la richesse de ses terres, ses grands vignobles et ses différents climats favorables à la production de crus de qualité. Les vins turcs remportent de plus en plus de prix internationaux et de petits producteurs émergent pour proposer des vins de différentes variétés. Un voyage sous l’angle de la ‘’route des vins’’ peut parfaitement se programmer.

Le plaisir des sens…sens du voyage…tout s’entremêle au fils des rencontres, des échanges et de la découverte d’une autre culture.

 

 

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format