Menu
S'identifier
Destination

Manifestations et violences à Hong Kong : 3 conseils pour voyager en toute sécurité


Publié le : 06.11.2019 I Dernière Mise à jour : 06.11.2019
{ element.images.0.titre }}
Les manifestations qui ont lieu à Hong Kong depuis juin ne faiblissent pas. I Crédit photo Adobe Stock

Auteur

  • Manon Gayet

Le Quai d’Orsay a actualisé ses conseils concernant la région autonome chinoise. En cause : les manifestations qui ont lieu à Hong Kong depuis juin ne faiblissent pas.

Que se passe-t-il à Hong Kong ?

Un projet de loi sur l’extradition déposé en juin à Hong Kong a engendré des manifestations, puis des affrontements violents, dans l’ensemble du territoire. Résultat, des perturbations dans la circulation et les transports en commun sont « fréquentes et susceptibles », explique le ministère des Affaires étrangères sur son site Conseils aux voyageurs. L’aéroport international avait d’ailleurs été bloqué pendant plusieurs jours en août dernier, entraînant des centaines d’annulations. Une nouvelle manifestation, émaillée par des affrontements avec la police, a eu lieu le week-end dernier.

Éviter de s’habiller en noir ou en blanc

La dernière marche des manifestants pro-démocratie du 2 novembre dernier, organisée sans autorisation dans le quartier commerçant de Causeway Bay, a ainsi incité le ministère des Affaires étrangères tricolore a actualisé ses recommandations concernant Hong Kong. Le Quai d’Orsay recommande en effet de faire attention au choix de ses vêtements : « En matière de tenue vestimentaire personnelle, il convient d’avoir à l’esprit que les couleurs noire et blanche sont aujourd’hui assimilées aux manifestants et aux contre-manifestants, ce qui peut occasionner des risques de confusion si vous vous trouvez dans une zone de rassemblement ou de tensions. »

Se tenir à l’écart des rassemblements

Pour éviter d’être pris à partie dans un affrontement entre manifestants, contre-manifestants et policiers, le Quai d’Orsay recommande « de se tenir à l’écart de tout rassemblement ou zone de tension » et « de suivre les consignes des autorités locales ». Attention aussi dans les zones sensibles à « l’usage récurrent de gaz lacrymogènes par les forces de l’ordre » susceptibles de gêner « les personnes souffrant d’une fragilité respiratoire ».

S’informer très régulièrement

Le ministère des Affaires étrangères français insiste sur la nécessité de « consulter les informations disponibles ». Et de lister des ressources, principalement disponibles en anglais : des médias anglophones tels que RTHK, South China Morning Post ou Hong Kong Free Press ; les sites web des transports hong-kongais (l’aéroport, le métro et l’Airport Express) et les canaux de communication des autorités locales (page Facebook, compte Twitter et site web). A noter que le numéro d’urgence à Hong Kong est le 999.

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format