Menu
S'identifier
Destination

Vos clients peuvent-ils encore voyager à Hong Kong ?


Publié le : 19.08.2019 I Dernière Mise à jour : 19.08.2019
{ element.images.0.titre }}
Les militants pro-démocratie manifestent depuis 10 semaines à Hong Kong. I Crédit photo Wikipedia / Baycrest

Auteur

  • Manon Gayet (avec AFP)

La région administrative spéciale chinoise, autonome, est en proie à de violentes manifestations, causant d’importantes perturbations. Les ressortissants français sont appelés à la prudence.

La situation reste tendue à Hong Kong. Depuis juin, des militants pour la démocratie et le maintien de l’autonomie hongkongaise organisent des manifestations contre le pouvoir central de Pékin. Mais ces dernières se transforment désormais en « affrontements violents en tout point du territoire », rapporte le ministère français des Affaires étrangères sur son site Conseils aux Voyageurs.

Dans une dernière minute publiée le 16 août dernier, le Quai d’Orsay détaille que « le secteur d’Admiralty, où se situent les locaux du consultat général, mais également (…) les quartiers touristiques et les centres commerciaux » sont notamment le théâtre de ces affrontements. « Des blocages d’axes de circulation et des perturbations dans les transports en commun sont susceptibles de survenir à tout moment sans préavis et d’entraîner des suspensions temporaires du service, y compris sur la ligne de métro desservant l’aéroport », précise le ministère des Affaires étrangères.

Vérifier la situation à l'aéroport de Hong Kong avant de partir

L’aéroport de Hong Kong a d’ailleurs été fortement perturbé durant la première quinzaine d’août puisque les manifestations y ont organisé un sit-in de près d’une semaine, contraignant les compagnies aériennes à annuler tous leurs vols. Le trafic a depuis repris mais « de nouvelles perturbations inopinées du trafic aérien ne peuvent être totalement écartées », souligne le Quai d’Orsay.

L'une des raisons ? La compagnie aérienne de l’île est aussi dans la tourmente. Quatre membres du personnel de Cathay Pacific ont été limogés ce mois-ci « conformément aux termes et conditions de leur contrat de travail », explique la compagnie dans un un communiqué. En réalité, Cathay est sous pression de la part de Pékin pour que soient sanctionnés ses employés soutenant les manifestants pro-démocratie. Vendredi dernier, le directeur général de Cathay Pacific a ainsi annoncé sa démission, tout comme le directeur de la clientèle et des affaires commerciales.

Pendant leur séjour à Hong Kong, les ressortissants français sont donc invités à s’informer régulièrement de la situation, « de respecter les consignes de sécurité des autorités locales et de rester à l’écart de tout rassemblement », précise le Quai d’Orsay. Et avant le départ, jeter un dernier coup d’œil au site de l’aéroport de Hong Kong.

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format