Menu
S'identifier
Destination

Coronavirus : la panique gagne l'Italie, de nombreux sites fermés


Publié le : 24.02.2020 I Dernière Mise à jour : 24.02.2020
{ element.images.0.titre }}
Avec son Duomo et ses musées fermés tout comme ses bars et restaurants le soir, que vont faire les touristes à Milan ? I Crédit photo Adobe Stock

Auteur

  • Didier Forray

Les cas de coronavirus se multiplient en Italie, avec plus de 200 cas et six décès. Les manifestations et sites touristiques du Nord du pays sont en première ligne, alors que les autorités tentent de contenir l'épidémie.

En l'espace d'un week-end, l'Italie est devenue le principal foyer européen de coronavirus. Le Nord du pays est passé de 14 cas recensés vendredi soir à plus de 200 cet après-midi. Surtout, trois malades sont décédés aujourd'hui. Face à l'épidémie, les autorités multiplient les mesures de précaution. Tour d'horizon des dernières décisions et informations.

Le carnaval de Venise interrompu

Lancé le 8 février dernier, le célèbre carnaval de Venise devait s'achever mardi. Mais le clap de fin est intervenu bien plus tôt : le président de Vénétie, Luca Zaia, a ordonné la fin des festivités dès dimanche matin, alors qu'un malade est décédé du coronavirus vendredi soir et qu'un total de 25 personnes contaminées a été enregistré dans la région dimanche soir.

De façon générale, tous les rassemblements publics sont annulés en Vénétie jusqu'au 1er mars. L'ordonnance du ministère de la santé prévoit également la fermeture des musées et des discothèques ainsi que l'annulation de toutes les rencontres sportives.

L'association du secteur des congrès et salons, Federcongressi&eventi, a estimé à plus d'1,5 milliard d'euros la perte économique pour cette filière en un mois en Lombardie, Vénétie et Emilie-Romagne, et demandé la mise en place de mesures fiscales et d'aides pour amortir le choc.
  

11 villes italiennes en quarantaine

Suivant l'exemple chinois, le gouvernement italien à décidé de placer en quarantaine 11 villes, dont 10 autour de Codogno, une petite ville proche de Milan qui fait figure de principal foyer de l'épidémie. Le confinement concerne environ 50 000 personnes. "Ni l'entrée ni la sortie ne sera autorisée sauf dérogation particulière", a précisé le Premier ministre Giuseppe Conte, qui se dit prêt à mobiliser l'armée.

Le gouvernement a d'ailleurs annoncé que des sanctions pouvant aller jusqu'à 3 mois de réclusion pourraient être prononcées contre toute personne qui tenterait d'entrer ou de sortir d'une zone en quarantaine sans autorisation.

Milan au ralenti

La ville de Milan est elle aussi impactée par les mesures de précaution. Les musées, théâtres et cinémas sont fermés. L'emblématique théâtre de la Scala suspend lui aussi ses activités en attendant les prochaines décisions des autorités. Les personnes qui ont des tickets pour une prochaine représentation à la Scala peuvent contacter le théâtre par e-mail à l'adresse lascalarisponde@fondazionelascala.it ou par téléphone au +39 02 72 003 744.

Autre mesure inédite : les bars de Milan fermeront leurs portes de 18h à 6h du matin.

Les hôteliers sont aussi inquiets et voient défiler les annulations des entreprises qui reportent leurs voyages professionnels.

Milan a connu un envol touristique depuis l'Exposition universelle de 2015, grâce à ses semaines de la mode, du design, son Duomo ou sa vie nocturne. De 4,2 millions de visiteurs en 2011, la ville est passée à 6,8 millions en 2018 (dont environ 65% d'étrangers), soit une hausse de plus de 60%.

La Fashion Week perturbée

La Fashion Week de Milan est elle aussi impactée par les mesures de précaution. Hier, le couturier Giorgio Armani et la styliste Laura Biagiotti se sont finalement résolus à organiser leurs défilés à huit clos et à les diffuser sur Internet. La Fashion Week s'achève ce soir.

Les transports en provenance d'Italie sous haute surveillance

Un train reliant Venise à Munich a été arrêté hier, deux passagères allemandes présentant des symptômes qui se sont finalement révélés négatifs. Ce matin, un bus de la compagnie Flixbus en provenance de Milan a été bloqué à la gare de Perrache à Lyon. Le chauffeur italien a été hospitalisé, en raison d'une suspicion de coronavirus.

Autre développement à suivre : un avion d'Alitalia en provenance de Rome, avec 300 passagers à bord, a été bloqué ce matin à son arrivée à l'Ile Maurice. Certains passagers ont été placés en quarantaine.

La psychose commence...

 

 

 

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format