Menu
S'identifier
Destination

Comment les îles de Guadeloupe réussissent à doper leur attractivité


Publié le : 08.10.2019 I Dernière Mise à jour : 08.10.2019
{ element.images.0.titre }}
"Les îles de Guadeloupe ont autre chose que la plage à offrir", selon Willy Rosier, évoquant la culture, la gastronomie, le carnaval ou le trail. I Crédit photo Adobe Stock

Auteur

  • Pascale Filliâtre

En renouvelant l'offre hôtelière et les expériences de voyage, les îles de Guadeloupe espèrent confirmer les chiffres record de fréquentation de 2018.

Le problème des Sargasses et la défaillance de XL Airways pourraient être des sujets d’inquiétude pour le Comité du Tourisme des Iles de Guadeloupe (CTIG). Il en a à peine été fait mention lors de la présentation des (très) bons résultats de la destination le 2 octobre dernier, en marge de l’IFTM Top Resa dernier.

38 000 sièges supplémentaires

Avec une fréquentation touristique record en 2018 et un taux de repeaters de  69%, les îles de Guadeloupe sont sur un petit nuage. Elles ont accueilli l’an dernier 1 166 200 visiteurs dont 735 000 touristes de séjour (+13%) qui ont passé en moyenne 14 jours dans l’archipel.

« Cette clientèle rajeunit », note avec satisfaction Willy Rosier, directeur général du CTIG. 12% des touristes ont plus de 60 ans (contre 20% en 2015) et 47% moins de 40 ans (contre 36% en 2015). « Nous avons su faire évoluer notre offre devenue plus qualitative et diversifiée », constate-t-il.

En parallèle, le nombre de sièges aériens continue de progresser (+ 38 000 pour la saison d’hiver 2019-2020) et cela malgré la défaillance de XL Airways et l’arrêt des vols Norwegian en provenance des Etats-Unis. Au départ de Paris-Orly, Air France monte à 3 vols/jour vers Pointe à Pitre et Level passe en quotidien tandis que Jet Blue assurera une nouvelle desserte depuis New York et  Air Belgium deux vols /semaine depuis Bruxelles-Charleroi.  

Des hôtels qui montent en gamme

Côté hôtellerie, rénovations et montée en gamme renouvellent l’offre d’hébergement. Sur Grande Terre, la Toubana Hôtel&Spa rouvrira le 12 octobre prochain avec une étoile supplémentaire, devenant ainsi le premier boutique-hôtel 5* de l’archipel. Le Club Med La Caravelle à Sainte-Anne inaugurera, le 15 novembre, 140 chambres dont l’Oasis Zen (30 chambres Deluxe et 12 Suites avec piscine réservées aux adultes). La Villa des Arts 5* à Saint-François (pour 8 personnes) joue aussi la carte de l’exclusivité et du luxe.

Sur Basse-Terre, le nouvel hôtel Saint-Georges 3* (40 chambres) propose à partir du 11 octobre des séjours actifs, au pied de la Soufrière, tandis que l’Habitation La Manon 4* (ouverture novembre 2019) peut accueillir des petits groupes (jusqu’à 18 personnes) dans une ambiance locale et authentique avec eco-musée et plantation de café, vanille et cacao.

Des expériences à vivre

« Nous misons plus que jamais sur un marketing construit sur l’expérientiel et l’émotionnel », explique Willy Rosier. « Les îles de Guadeloupe ont autre chose que la plage à offrir », rappelle-t-il évoquant la culture, la gastronomie, le carnaval ou le trail.

Parmi les nouvelles expériences touristiques, le CTIG met en avant le Jardin de Valombreuse sur Basse-Terre avec un parcours botanique réaménagé de 1h 30, le spiritourisme sur la route des rhums, de la canne et du sucre (30 sites et bientôt une appli dédiée) et les « trésors du patrimoine départemental », soit 40 sites présentés depuis le 1er octobre sur une appli de découverte avec exploration en 3D et vidéos.

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format