Menu
S'identifier
Destination

Comment la vallée du Nil va redevenir la star des ventes en agences cet hiver


Publié le : 31.10.2018 I Dernière Mise à jour : 31.10.2018
{ element.images.0.titre }}
Les croisières sur le Nil et les séjours au bord du fleuve seront les produits phares des TO français cet hiver. I Crédit photo Pascale Filliâtre

Auteur

  • Pascale Filliâtre

Des vols directs vers Louxor, de nouveaux entrants et une reprogrammation des grands classiques, l’hiver 2018-2019 marque le retour de la vallée du Nil  et de l'Egypte en brochures. 

Le retour de vols directs entre la France et Louxor

Airmasters le confirme : l’Égypte est de nouveau en vogue. Le N°1 de l’affrètement d’avions à destination du pays des pharaons (il faisait voyager jusqu’à 250 000 passagers dans les grandes années avant 2011) était attentiste depuis plusieurs saisons. "L’hiver 2018-2019 marque un vrai redémarrage de la Vallée du Nil au-delà de la mer Rouge que nous n’avons jamais cessé de desservir", note Nadia Millet, directrice commerciale. 

Après le vol direct hebdomadaire Paris-Louxor reprogrammé cet été, l’affréteur en opérera 3 "au moins" cet hiver pour permettre les programmes en 7 nuits des voyagistes chaque samedi. "Rien que pour les vacances de la Toussaint, nous disposons de 500 sièges par semaine", témoigne Nadia Millet. Le dispositif sera équivalent pour les vacances de Noël et devrait monter en puissance en février. Airmasters ajoutera à ce moment-là un vol direct vers Louxor depuis la province, au départ de Nantes et Lyon (en double toucher).  

Autre grande innovation : pour relancer "comme à la grande époque" les programmes 10 et 11 nuits combinant croisière sur le Nil et séjour au Caire, Airmasters prévoit dès le 20 février des rotations Paris-Le Caire-Louxor-Paris en samedi-mercredi. "Et on a l’ambition de tenir ces nouveaux vols à l’année", précise Nadia Millet. "Les TO sont demandeurs. Ces produits combinés n’existaient plus. C’est un bon indicateur de l’engouement revenu pour l’Égypte sur le marché français." 

Il y aura donc de la capacité cet hiver vers la Vallée du Nil puisque FTI Voyages affrète lui aussi, proposant à partir du 21 décembre deux vols directs hebdomadaires vers Louxor au départ de Paris-CDG et Bâle Mulhouse. 

 

Des nouveaux venus offensifs côté TO

Seuls quelques producteurs s’étaient aventurés en 2017 à remettre significativement l’Égypte en avant (Kuoni avec une brochure dédiée encore étoffée cet hiver, FTI Voyages, Fram...). La liste ne cesse de s’allonger pour la saison 2018-2019 avec la Vallée du Nil, en produit phare.

Dans le sillage de FTI, le plus offensif avec la quarantaine de bateaux affrétés par sa maison mère, Visiteurs programme pour la première fois la destination en circuits et croisières, Voyamar y revient en proposant deux croisières de même que Mondial Tourisme. De son côté, Boomerang Voyages propose en nouveauté une croisière 5* by Club Coralia, une formule club sur le Nil qui fait écho à celle de Fram, "La croisière aux pharaons" dans la gamme Framissima, et de Jet tours qui installe le Club Jet tours Cruise Louxor sur une petite unité 5*.

Ôvoyages rentre aussi en scène avec, outre 9 hôtels à Hurgahda et Marsa Alam et deux Ôclubs en vue, une croisière sur le Nil assortie d’une offre exclusive : pour une croisière achetée, une semaine de balnéaire sur la mer Rouge est offerte, pour 849€ TTC. 

Autre acteur décidé à se faire une place en Égypte, Circuits du Monde, le nouveau voyagiste lancé il y a un an par Valérie Graves (ex-La Française des circuits) affrète à partir du 2 février un vol Paris-Assouan-Louxor-Paris de 147 sièges auprès d’Air Masters permettant d’alterner une descente ou une remontée du Nil complète en une semaine. "Nous incluons dans cette croisière exclusive en départ garanti 14 visites dont celle d’Abou Simbel et des temples de Denderah et Abydos pour un prix d’appel de 940€ TTC", précise Valérie Graves qui travaille en BtoB en marque blanche à la manière d’un consolidateur. La croisière réalisée sur un bateau 5* affrété de 70 cabines est d’ores et déjà reprise par Voyamar et Boomerang et ouverte à la réservation à toutes les agences de voyages.  

Face à cette effervescence et malgré les antécédents de Marmara qui y fut leader avant 2010, TUI France est lui beaucoup plus prudent en Égypte. Le groupe se contente cet hiver de deux croisières sur le Nil dans la gamme "Circuits Nouvelles Frontières" et ne propose aucun club, y compris sur la mer Rouge. "Nous sommes attentistes", reconnaît Hans van de Velde, directeur du tour-operating, "tout en nous préparant à un retour dans les prochains mois"

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format