Menu
S'identifier
Destination

Bahamas : record de fréquentation battu malgré l’ouragan


Publié le : 07.10.2019 I Dernière Mise à jour : 07.10.2019
{ element.images.0.titre }}
Sur le marché français, la fréquentation (hors croisières et groupes) a augmenté cette année de 20,8% avec 16 429 séjours (contre 17 761 en 2018). I Crédit photo The Islands of the Bahamas Ministry of Tourism

Auteur

  • Anne-Claire Delorme

Epargnées par l’ouragan Dorian, les structures touristiques des 14 îles les plus fréquentées des Bahamas fonctionnent normalement et les croisières ont repris à Grand Bahama Island.

« 14 îles vous attendent à bras ouverts ! » C’est fort de ce message que les représentants du tourisme des Bahamas ont fait le déplacement la semaine dernière à l’IFTM Top Resa, rappelant au passage quelques notions de géographie.

Si l’ouragan Dorian a frappé début septembre les îles de Grand Bahama et des Abacos au nord, faisant 70 000 sinistrés, il a épargné les 14 autres destinations d’un archipel qui s’étire sur 1200 kilomètres. « Un peu comme la distance entre la frontière belge et la Corse », note Karin Mallet Gautier, directrice de l’OT à Paris, insistant sur la diversité de la destination.

De plus, l’activité reprend peu à peu sur Grand Bahama, qui représente 20% de la fréquentation. Si l’aéroport n’a pas encore rouvert, les croisiéristes ont recommencé à inclure l’île dans leurs rotations : Bahamas Paradise Cruise Lines a ouvert le bal avec 1 000 passagers la semaine dernière et Carnival Cruise Lines doit suivre bientôt avec 2 000 croisiéristes. 

A terre, il faudra cependant attendre 3 à 6 mois pour un retour à la normale, estiment les responsables du tourisme, précisant que ce sera « plus long » pour les Abacos et que des informations seront régulièrement communiquées sur la reconstruction.

MSC Croisières ouvre un ilot privé

En attendant, Ellison Thompson, le Directeur Général Adjoint du Ministère du Tourisme et de l’Aviation, a qualifié  de « vital pour l’économie du pays », le maintien de la fréquentation. Représentant 60% du PIB, le tourisme est un pilier économique pour l’archipel qui, après un record en 2018 (6,6 millions de visiteurs dont 1,4 million en séjour), se prépare à un nouvel exploit en 2019 avec une croissance de 16,7 % sur les neuf premiers mois de l’année.

Sur le marché français, où les TO ont étoffé leur production pour répondre à la demande, la fréquentation (hors croisières et groupes) a même augmenté de 20,8% avec 16 429 séjours (contre 17 761 en 2018).

Fort d’une nouvelle campagne marketing avec l’appui de la rock star Lenny Kravitz, les Bahamas attendent donc beaucoup de 2020, marquée par des signaux environnementaux forts comme l’interdiction du plastique et le classement de 20% de l’archipel en parc naturel sous-marin et terrestre. Dès novembre, les projecteurs seront braqués sur l’archipel de Bimini où MSC Croisières ouvre Ocean Cay, un ilot privé réhabilité et planté de milliers d’arbres pour ses escales à la journée.

 

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format