Menu
S'identifier
Croisière

Procès Concordia : la défense de Schettino réclame l'acquittement


Publié le : 25.05.2016 I Dernière Mise à jour : 25.05.2016
{ element.images.0.titre }}
I Crédit photo Le tribunal de Florence en Italie prononcera son verdict dans le procès en appel de Francesco Schettino, l'ex-commandant du Costa Concordia ©wikipedia

Le verdict est attendu entre vendredi et lundi prochain pour décider du sort en appel de l'ex-commandant du Costa Concordia.

Le verdict du procès en appel de Francesco Schettino, l’ex-commandant du Costa Concordia devrait tomber  vendredi prochain ou au plus tard, mardi 31 mai. 

"Le juge du tribunal de Florence a resserré les dates des audiences pour pouvoir prononcer le verdict le plus rapidement possible" confie la journaliste Cristiana Ruffini qui suit cette affaire depuis le naufrage du paquebot  dans la nuit du 13 janvier 2012. Selon certains observateurs en Italie, Francesco Schettino pourrait écoper de vingt ans de prison, une peine supérieure de quatre ans à celle qui lui a été infligée en première instance.

Dans son réquisitoire comme dans toutes ses répliques, le procureur de la République a réclamé vingt sept ans d’emprisonnement et trois mois d’assignation à résidence. La défense pour sa part, réclame en revanche l’acquittement."Que cela plaise ou non à l’opinion publique, vous devez acquitter l’accusé car vous n’avez aucune preuves réelles contre lui" a déclaré maitre Saverio Senese.

Schettino aurait tenté de sauver 40 passagers

Il a ajouté : "Demander l’acquittement n’est pas téméraire. En revanche, utiliser contre lui à titre de preuves, des phrases ou des opinions exprimées par le commandant juste après l’accident est illégitime" a ajouté l’avocat de Francesco Schettino.

Pour la défense, le tribunal n’a pas la preuve que l’ancien commandant a réellement abandonné le navire. Au contraire, elle qu'il a essayé de sauver les quarante passagers qui se trouvaient dans une chaloupe de sauvetage et qu’ils risquaient d’être écrasés par le paquebot qui s’inclinait à 90 degrés. Le verdict de ces prochains jours dira si cette thèse a convaincu le tribunal de Florence...

Ariel F. Dumont

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format