Menu
S'identifier
Croisière

Grosse frayeur pour les passagers du Viking Sky au large de la Norvège


Publié le : 25.03.2019 I Dernière Mise à jour : 25.03.2019
{ element.images.0.titre }}
Le navire de croisière, d'une capacité de 930 passagers, avait démarré son voyage à Tromsø, dans le nord du pays, et devait regagner Stavanger, au sud-ouest, lorsqu'il a subi l'avarie. I Crédit photo Viking Ocean Cruises

Auteur

  • Brice Lahaye

Le navire de croisière appartenant à la compagnie Viking Ocean Cruises a frôlé la catastrophe samedi après-midi en restant bloqué dans des eaux déchaînées après une avarie moteur.

Le soulagement après l'effroi. Dimanche, le paquebot norvégien Viking Sky, de la compagnie Viking Ocean Cruises, a pu regagner la terre ferme après avoir frôlé la catastrophe la veille. Dès samedi après-midi, l'équipage lance en effet un appel de détresse après une avarie moteur alors que le bateau se trouve dans des eaux déchaînées. Le navire de croisière, d'une capacité de 930 passagers, avait démarré son voyage à Tromsø, dans le nord du pays, et devait regagner Stavanger, au sud-ouest, lorsqu'il a subi l'avarie. Pris dans une tempête, il a alors commencé à dériver au large de la région de Møre og Romsdal, où se trouvent des récifs dangereux.

460 passagers hélitreuillés

Les secours interviennent rapidement et commencent à hélitreuiller des passagers grâce aux hélicoptères venus en renfort. Jusque dans la nuit, 460 des 1373 occupants ont ainsi pu être évacués vers la terre ferme. Un hélitreuillage pourtant très compliqué, les vagues atteignant par moment jusqu'à 15 mètres de haut. À l'intérieur, les voyageurs non pris en charge semblaient quant à eux très calmes, à en croire les vidéos publiées par certains d'entre eux sur les réseaux sociaux. Après de longues heures de sauvetage, le Viking Sky a pu redémarrer trois moteurs et rejoindre dimanche après-midi le port de Molde, escorté par des remorqueurs.

Seulement une trentaine de blessés

28 personnes, dont une dans un état grave, ont été prises en charge par les hôpitaux de la région. Un bilan qui aurait pu être beaucoup plus lourd. Il s'agit d'« un événement extrêmement grave avec un très gros potentiel pour qu'il y ait de très nombreux blessés et morts », a estimé le commissaire de police Hans Vik, responsable du Centre de secours pour le sud de la Norvège. Reste tout de même un traumatisme pour les passagers. « 20 à 30 personnes ont juste été balayées devant moi. J'étais debout, ma femme assise devant moi et, tout à coup, elle n'était plus là. J'ai pensé que c'était la fin », a témoigné de son côté le voyageur américain Rodney Horgan, au micro de la radiotélévision NRK.

 

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format