Menu
S'identifier
Billet d'humeur

Le clash / le crush du mercredi : « Sky invaders », les compagnies du Golfe sur le point d'envahir les aéroports français ? 


Publié le : 13.02.2019 I Dernière Mise à jour : 13.02.2019
{ element.images.0.titre }}
L'Union européenne et le Qatar ont signé un accord de "ciel ouvert" début février. Une bonne nouvelle pour les passagers. I Crédit photo Adobe Stock

Auteur

  • Thierry Beaurepère

Le mercredi, c'est permis ! Thierry Beaurepère est de retour pour vous faire part de son humeur du moment. Cette semaine, il pointe du doigt l'arrivée massive des compagnies du Golfe dans les aéroports régionaux tricolores... Une bonne nouvelle pour les voyageurs.

En pleine campagne pour les élections européennes, voilà un sujet qui devrait faire bondir le Front National ; pardon, le Rassemblement National ! L’Union européenne et le Qatar ont annoncé il y a quelques jours un accord visant à ouvrir leurs espaces aériens respectifs. Une libéralisation de plus, décidée par l’Europe, voilà de quoi énerver Marine Le Pen et ses amis ; mais en plus avec un état du Golfe, c’en est trop !

Dans le sillage d’Emirates et Etihad Airways, on nous prédit donc une nouvelle apocalypse, avec le déferlement d’avions de Qatar Airways sur la France. Après Paris et Nice où la compagnie se pose déjà, pourquoi pas Lyon, Bordeaux, Toulouse ou Nantes et même, tant qu’on y est, Limoges, Clermont-Ferrand ou Nancy ? 

Un appel d'air pour les plates-formes régionales

Pour les passagers, ce serait tout bénef ! Des années qu’ils réclament l’arrivée de ces flibustiers du ciel. Et tant pis pour la défense du pavillon français. Quand il s’agit de voyager à petits prix, ils sont beaucoup moins regardants sur la couleur de l’avion, moins exigeant sur le repas servi à bord. 

Les aéroports régionaux piaffent également d’impatience, eux qui s’estiment pénalisés par la politique de hub d’Air France. Pour amortir leurs infrastructures, mais aussi développer leurs territoires, ils réclament des vols long-courriers. A l’heure où il s’agit de mieux répartir les flux dans l’Hexagone pour éviter le sur-tourisme à Paris, dans un souci d’aménagement du territoire, leurs requêtes ne sont pas tout à fait stupides !

Un procès en sorcellerie parfois excessif

Certes, on pourra évoquer les éventuelles distorsions de concurrence (on accuse Qatar Airways d’être largement subventionnée) qui permettraient à la compagnie qatarie de proposer des tarifs imbattables. Ce qui n’est sans doute pas totalement faux. Pour autant, les transporteurs du Golfe font aussi l’objet d’un procès en sorcellerie parfois excessif. 

A-t-on autant crié au loup lorsque American Airlines, United Airlines et Delta Airlines, mal en point, ont été placées sous la tutelle du Chapitre Onze dans les années 2000, sorte de redressement judiciaire avantageux qui leur a permis de rebondir, en suspendant leurs dettes ? Le tout avec le consentement des autorités américaines, toujours promptes à donner des leçons de libéralisme tout en protégeant leurs entreprises…  

Air France doit réagir

Mais le pire n’est jamais certain. Qatar Airways y regardera à deux fois avant de mettre les gaz. Même si la compagnie est prête à sacrifier ses marges pour s’acheter des parts de marché, une ligne ne saurait être indéfiniment déficitaire. Regardez du côté des low cost long-courriers, en situation difficile. Et en Grande-Bretagne, Emirates assure quatre fois plus de rotations vers Dubaï que depuis l’Hexagone, ce qui n’empêche pas British Airways de se porter comme une fleur… 

Rappelons aussi qu’Air France peut se donner les moyens de réagir, à l’instar de Lufthansa qui vole en long-courrier depuis Francfort mais aussi de Munich et Düsseldorf (avec sa filiale Eurowings). Benjamin Smith, le patron de la compagnie française, a déjà fait le ménage dans les marques. Reste désormais à prendre la décision de s’affranchir (un peu !) du hub de Roissy et de lancer des long-courriers de point à point, depuis les métropoles régionales. Pourquoi pas avec Transavia ? Encore faudra-t-il convaincre les syndicats ! 

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format