Menu
S'identifier
Billet d'humeur

Le clash / le crush du mercredi : Halte aux sondages qui ne servent à rien !


Publié le : 04.07.2018 I Dernière Mise à jour : 04.07.2018
{ element.images.0.titre }}
Les sondages en prennent pour leur grade cette semaine ! I Crédit photo Adobe Stock

Auteur

  • Thierry Beaurepère

Mercredi, c’est permis ! Thierry Beaurepère est de retour pour vous faire part de son humeur du moment. Cette semaine, il égratigne (avec un brin d'ironie) les traditionnels sondages sur les vacances et réaffirme leur inutilité, chiffres à l'appui.

Etes vous plutôt glace à la vanille ou à la fraise ? Spritz ou mojito ? Maillot une ou deux pièces ? Avec l’été, voici revenu le temps des sondages sans intérêt ; des études d’opinion idiotes qui vont alimenter nos journaux jusqu’à la fin du mois d’août. Remarquez, je ne les blâme pas ! Passé la Coupe de monde de foot et le Tour de France, et entre deux reportages sur les chassés-croisés de l’été et les pauses fraîcheurs sur les aires d’autoroute, il faut bien trouver des sujets pour noircir du papier pendant les vacances…

Le tourisme n’échappe pas au phénomène. Il suffit que je tape le mot clé "sondage" dans ma boîte mail pour voir remonter à la surface une multitude d’études tout aussi inutiles les unes que les autres.

Je ne résiste pas à vous donner en vrac les conclusions des dernières livraisons : "les voyageurs d’affaires se sentent deux fois plus rassurés dans les aéroports que dans les gares", "57% des Français se considèrent plutôt heureux" ou encore "Un quart des Français rêvent de partir en vacances avec Omar Sy". Intéressant, non ?

Derrière ces enquêtes se cachent la plupart du temps des agences en ligne (dont une à la couleur "rose" particulièrement inventive !), qui trouvent par ce biais l’opportunité de se faire de la pub à moindre frais. L’insistance des services de communication, qui encombrent ensuite mon téléphone afin de savoir si j’ai bien reçu leurs communiqués et si j’ai l’intention d’écrire quelques lignes, en témoigne. Soyons clair une fois pour toute : c’est NON !

Quand le syndicat s’y met aussi

La semaine dernière, les Entreprises du Voyage ont craqué. Le syndicat nous a livré à son tour les conclusions de son sondage sur "Les Français et les vacances d’été 2018", quelques semaines seulement après le traditionnel "Baromètre des Vacances" d’Europ Assistance. Et là, c’est le choc ! Le taux prévisionnel de départ des Français durant l’été oscille entre 55 et 60%, le même – ou presque - depuis dix ans. Et étrangement, ce sont les Français les plus aisés qui partent en vacances. Quel scoop !

Il est vrai qu’entre les retraités qui préfèrent rester au frais devant la télé, les étudiants qui révisent leurs examens ratés et, surtout, les smicards contraints de rester à la maison (il n’est malheureusement pas prévu de doubler le Smic dans un proche avenir), il y a peu de chance pour que ce taux s’emballe dans les prochaines années.  

Mais le meilleur est encore à venir. Roulements de tambour ! Selon les deux sondages, les Français préfèrent partir… au bord de la mer.  Et quand ils choisissent l’étranger, ils plébiscitent… l’Espagne. Non mais sans blague ! Il fallait bien filer plusieurs milliers d’euros (respectivement à BVA et Ipsos) pour aboutir à de telles conclusions.

Au moins, peut-on espérer que les deux instituts ont accordé aux commanditaires de grosses ristournes. Car après le coup de bourre lié aux élections présidentielles et législatives en 2017, ils n’ont plus grand-chose à se mettre sous la dent ! Pour ma part, c’est décidé : l’année prochaine, j’ouvre un cabinet d’audit et je me lance dans les sondages. Je peux même vous divulguer en avant-première les résultats : en 2019, les Français partiront majoritairement en vacances… à la mer.        

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format