Menu
S'identifier
Billet d'humeur

Le clash / le crush du mercredi : entre l’IFTM-Top Resa et la Fashion week, mon cœur balance !


Publié le : 03.10.2018 I Dernière Mise à jour : 03.10.2018
{ element.images.0.titre }}
D’année en année, l’IFTM devient un show room pour offices de tourisme et les ténors de la profession brillent par leur absence. I Crédit photo DR

Auteur

  • Thierry Beaurepère

Mercredi, c'est permis ! Thierry Beaurepère est de retour pour vous faire part de son humeur du moment. Et moins d'une semaine après l'IFTM-Top Resa, il tire le bilan du salon.

Cette année, il fallait choisir entre la Fashion Week et l’IFTM-Top Resa, qui se déroulaient la même semaine. Deux événements attirant un aréopage de visiteurs internationaux, avec d’un côté les imprimés léopard du printemps-été 2019 et de l’autre les costumes folkloriques de l’Indonésie. D’un côté les starlettes de la mode aux tenues affriolantes et de l’autre les commerciaux du tourisme en costume Kiabi. D’un côté Neymar faisant le buzz et de l’autre Fréderic Lorin, le patron de l’IFTM, en maître de cérémonie. D’un côté Lady Gaga et Rihanna et de l’autre, les influenceurs du tourisme dont certains se pavanaient dans les allées en se prenant pour de véritables stars… Autant le dire, un déchirement !  

Ni red carpet, ni first row...

J’ai finalement décidé de rejoindre la grande famille du tourisme, parce que je le vaux bien ! Et parce que les pavillons du Parc des Expos de la porte de Versailles, c’est tout de même autre chose que le Grand Palais ou la Cour Carrée du Louvre; surtout lorsque les interminables trottoirs roulants pour rejoindre le hall 7, et les escalators permettant de se hisser au niveau 2 - trois étages plus haut - sont en panne ! Arrivés trempés sur le salon après un sprint vivifiant, les exposants ne disent pas merci à ViParis…

En même temps, il ne s’agissait là que d’une mise en bouche, avant le marathon pour dénicher le stand de son rendez-vous. A la fashion week, on vous guide jusqu’à votre siège, soigneusement étiqueté. A l’IFTM, pas de signalétique, ou si peu ! Dans les allées, il n’était pas rare de croiser un visiteur paniqué, cherchant son chemin en vain. Et combien se sont égarés pour rejoindre l’étage supérieur du salon, débarquant dans les toilettes quand ils cherchaient les restaurants ? Le fameux quart d’heure parisien s’est transformé en demi-heure…

Pour Air France habituée à louvoyer, ce fut une divine surprise. Visible de loin, son stand a servi de lieu de ralliement. On pouvait même reprendre son souffle un instant, dans le fauteuil de la classe éco. Quelle chance ! Si la compagnie avait quelques « erreurs » à se faire pardonner, il manquait en revanche plusieurs membres éminents de la belle famille du tourisme. Pas de Club Med et de Thomas Cook pour animer les allées de jeux-concours, pas de Costa et de Kuoni pour discuter de l’avenir de la croisière ou de la concentration du marché français…

Où sont les stars ?

D’année en année, l’IFTM devient un show room pour offices de tourisme et les ténors de la profession brillent par leur absence. Trop cher ? Le village des TO était certes garni de marques sympathiques, mais à coup sûr moins  emblématiques. Envisagerait-on une semaine de la mode avec Etam et Celio, mais sans Chanel, Dior et Vuitton ?  Quant à l’espace France hérité de feu le Map Pro, il n’était pas digne de la première destination touristique mondiale. Au moins pouvait-on y déguster quelques bouteilles de vin bio !

Même les politiques ont boudé le salon. Aucun ministre français, même pas un rikiki secrétaire d’état, pour l’inaugurer. Cette année, Jean-Baptiste Lemoyne a préféré venir clôturer la manifestation. Original ! Faudra-t-il penser à l’avenir à fournir un rouleau adhésif pour recoller le ruban, plutôt que des ciseaux pour le couper ?  Dans le tourisme au moins, on ne fait rien comme les autres… 

 

 

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format