Menu
S'identifier
Billet d'humeur

Le clash / le crush du mercredi : La croisière, ce n'est pas vulgaire !


Publié le : 16.05.2018 I Dernière Mise à jour : 17.05.2018
{ element.images.0.titre }}
Les clubs de vacances attirent 40% des clients des tour-opérateurs. Sont-ils tous des « abrutis » ? I Crédit photo DR

Auteur

  • Thierry Beaurepère

Mercredi, c’est permis ! Thierry Beaurepère est de retour pour vous faire part de son humeur du moment. Cette semaine, il déclare sa flamme aux croisières et dénonce le snobisme de certains bobos parisiens.

En mai, fais ce qu’il te plaît. A Cannes, on respecte le dicton à la lettre ! Robes de créateurs aux décolletés plongeants et smokings ajustés, coiffures exubérantes et bijoux clinquants, et même des Stormtroopers de Star Wars… c’est un festival. A bord du Costa Favolosa la semaine dernière, c’était presque aussi chic, avec en supplément une avalanche de strass et de paillettes, comme sait si bien en abuser la compagnie de croisières !   

On s’était mis sur son 31 pour les Lauréats de la mer (la 25e édition, déjà !) qui distinguent les meilleurs vendeurs de Costa. Pas de Palme signée Chopard  - 118 grammes d’or et 20 000 €  - pour les vainqueurs de l’année, mais de jolis Dauphins argentés, difficiles à revendre sur le Bon Coin ! Un point commun toutefois entre les marches du Palais des Festivals et les coursives du Favolosa : les participants (et les vainqueurs) sont souvent les mêmes. 

Aux Godard, Spike Lee et autres Lars Von Trier répondaient Voyages Rive Gauche, Croisiland ou Penchard Voyages, des agences qui décrochent chaque année le pompon. A défaut de remplir les salles obscures, ces stars de la croisière brillent en vendant des centaines de cabines… Au point d’aligner une jolie colonie de Dauphins, à rendre jaloux Luc Besson et son Grand Bleu (qui fut justement présenté sur la Croisette il y a tout pile 30 ans). Des dauphins sûrement transformés depuis en serre-livres ou cale-porte !

Camping, club et croisière... même combat !

Cette année, je n’étais pas à bord pour l’heureux événement. Mais j’ai pu découvrir le nouveau Symphony of the Seas de Royal Carribean il y a une poignée de semaines. Et dans quelques jours, après l’inauguration du Bliss de Norwegian Cruise Line en avril, c’est MSC qui lancera son nouveau fleuron, le Seaview. Bref, une armada de nouveaux bateaux ! Voilà qui devrait doper le marché hexagonal, qui reste à la traîne. La faute à des préjugés tenaces…

En partageant mon expérience avec quelques amis et journalistes du tourisme (trop) parisiens qui passent plus de temps dans les hôtels des Caraïbes que dans les campings de Palavas-les-Flots, j’ai constaté à quel point la croisière en France demeurait clivante…  Pour beaucoup, ces navires géants sont - avec leur offre de loisirs à gogo à l’instar des hôtels-clubs (un gros mot dans leur bouche !) - le symbole d’un tourisme de masse qu’ils exècrent; l’incarnation des vacances pour « bidochons » et donc forcément vulgaires, quant eux ont le bon goût de voyager « intelligent».

Pourtant, les clubs de vacances attirent 40% des clients des tour-opérateurs. Sont-ils tous des « abrutis » ? C’est sans doute la conséquence de mes vacances d’enfance (heureuses) passées dans les campings de Vendée, avec un père qui s’est cassé le dos sur les chantiers et une mère qui a trop fait le ménage chez les autres. Je n’aurais de cesse de défendre ces « vacanciers » qui ont pour seul tort de vouloir se détendre pendant leurs congés payés ! Et si, au final, la vraie vulgarité serait de se moquer avec mépris de ces Français qui économisent durant deux ans pour  pouvoir s’offrir une semaine dans un club Fram ou une croisière Costa ?

 

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format