Menu
S'identifier
Assistance Assurance

Coronavirus : quelles sont les destinations qui imposent une assurance voyage ?


Publié le : 25.09.2020 I Dernière Mise à jour : 30.09.2020
{ element.images.0.titre }}
En France, toutes les grandes sociétés d’assurance et d’assistance ainsi que les courtiers spécialisés proposent désormais un contrat couvrant la pandémie de covid-19. I Crédit photo Adobe Stock

Auteur

  • Céline Perronnet

De plus en plus de pays demandent aux voyageurs d’être munis d’une attestation d’assurance couvrant l’épidémie de covid-19 avant d’entrer sur leur territoire.

Après les tests PCR, c’est au tour des attestions d’assurance voyage portant la mention « covid » d’être exigées au sein de nombreuses destinations. Avant la crise sanitaire, seuls six pays (Chine, Mongolie, Russie, Algérie, Cuba, Arabie Saoudite) demandaient aux visiteurs d’avoir en leur possession une attestation d’assurance voyage prouvant qu’ils étaient couverts en cas de problèmes sur place (maladie, accident …)

Désormais, ce sont 17 pays supplémentaires, dont certaines destinations touristiques de premier plan, qui imposent aux visiteurs d’être munis d’une assurance voyage couvrant l’épidémie de covid-19 avant toute entrée sur leur territoire.

Il s’agit de l’Egypte, les Seychelles, la Tunisie, le Cambodge, la Thaïlande, les Emirats Arabes Unis, Israël, le Sri Lanka, l'Ukraine, le Liban, le Costa Rica, le Brésil, le Mexique, Aruba, Saint-Martin, la République dominicaine et les Îles Turks et Caïques.

Si quelques rares pays imposent simplement une assurance santé sans plus de précisions, la plupart d’entre eux demandent à ce que les frais de santé, d’hospitalisation ou de rapatriement soient pris en charge en cas de contraction du Covid-19 sur place. L’attestation d’assurance doit mentionner noir sur blanc cette prise en charge. C’est notamment le cas de l’Ukraine et d’Israël.

Les compagnies d’assurance jouent le jeu

Autre contrainte, pour certains pays, un montant minimum de prise en charge est exigé. La Thaïlande demande par exemple que les frais de santé soient couverts à hauteur de 100 000 dollars minimum.

Le Costa Rica, quant à lui, exige que les frais d’hébergement en cas de quatorzaine soient pris en charge à hauteur de 2 000 dollars. Un problème supplémentaire car presque aucun assureur ne couvre cette dépense, à l’exception des assurances locales excessivement chères.

En France, toutes les grandes sociétés d’assurance et d’assistance ainsi que les courtiers spécialisés (Allianz Travel, Europ Assistance, Axa, AVI, Présence Assistance Tourisme, Assur-Travel, Assurever, Assurinco, Mutuaide Assistance, Chapka Assurances) proposent désormais un contrat couvrant la pandémie de covid-19.

Si les risques couverts diffèrent légèrement d’un contrat à l’autre, plusieurs garanties sont souvent communes : l’annulation du voyage en cas de maladie, en cas de quarantaine et en cas de refus à l’embarquement, la prise en charge des frais médicaux et d’hospitalisation sur place, le rapatriement médical, le décès.

Certaines destinations proposent de leur côté leur propre assurance voyage comme le Portugal, les Canaries et la Turquie. Attention cependant à bien vérifier les plafonds d’indemnisation qui peuvent être inférieurs à ceux des assurances voyage spécialisées.

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format