Menu
S'identifier
Assistance Assurance

Assistance médicale voyage : les frais par dossier ont augmenté en 2012


Publié le : 24.05.2013 I Dernière Mise à jour : 24.05.2013
{ element.images.0.titre }}
I Crédit photo En 2012, l'assistance médicale voyage a été moins sollicitée, mais pour des frais par dossier plus élevés ©Sashkin-Fotolia

Les interventions dans le domaine médical/voyage ont baissé de 2,8% en 2012, les Français ayant davantage séjourné en France.

Nicolas Gusdorf, président du Syndicat national des sociétés d’assistance (96% des assisteurs en France), vient de dévoiler les résultats 2012 de l’assistance.

Globalement, pour les quatre secteurs concernés, l’automobile, le médical/voyage, les services à domicile, et les services d’information (demandes de renseignements, conciergerie…), le chiffre d’affaires a progressé de 9% en France (2,393 milliards d’euros) et de 6,8% dans le monde (5,952 milliards d’euros, y compris la France).

Les Français ont privilégié l'Hexagone l'an dernier

Concernant l’assistance médicale/voyage, on note un chiffre d’affaires de 311 M€ (+4,5% par rapport à 2011). Cette activité représente 12,9% du chiffre d’affaires global France (contre par exemple 60% pour l’automobile) et 2,4% des dossiers traités (193 600, soit -2,8% par rapport à 2011).

Cette baisse des interventions s’explique par plusieurs facteurs : entre autres, les deux tiers des Français ont privilégié le tourisme national ; et les destinations moyen-courriers comme la Tunisie et l’Egypte n’ont toujours pas retrouvé leur niveau de 2010 (avant le Printemps arabe).

En revanche, les frais exposés pour chaque dossier ont augmenté, conséquences directes des prestations sur les destinations long-courriers (frais médicaux, coûts de transport). Tout particulièrement aux Etats-Unis et en Asie (en Thaïlande pour plus d’un tiers des dossiers sur ce continent).

Principe de précaution

Dans le cadre de déplacements en France ou à l’étranger, les Français optent de plus en plus pour le principe de précaution, encore appelé risque zéro. Avec la crise, ils sont plus prudents, vérifient plus systématiquement l’étendue de leurs garanties ; ainsi, en 2012 l’assurance annulation a été plébiscitée, notamment les garanties d’annulation toutes causes.

Et, aujourd’hui, "les assisteurs s’adaptent à ces nouvelles données sociétales et proposent des garanties ad hoc comme la prise en charge des petits-enfants voyageant avec leurs grands-parents ou des enfants du conjoint pour les familles recomposées", conclut Nicolas Gusdorf.

Dominique Pourrias

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format