Menu
S'identifier
Hébergement

On a testé l'hôtel The Westin Trillium House, en Ontario


Publié le : 15.06.2015 I Dernière Mise à jour : 15.06.2015
{ element.images.0.titre }}
L'hôtel s'étire le long d'un étang artificiel creusé au centre du village. © DR I Crédit photo

Au pied des Blue Mountains canadiennes.

Pourquoi le choisir ? Le Westin Trillium House occupe le cœur du resort de Blue Mountain, une station de ski et de loisirs posée au pied des montagnes des Blue Mountains, à environ 2 heures de route au Nord-Ouest de Toronto. Inauguré en 2004, le complexe a été développé par Intrawest, promoteur du Mont-Tremblant, au Québec, et de Whistler, en Colombie britannique.

L'hôtel s'étire le long d'un étang artificiel creusé au centre du village. Vue de l'extérieur, l'architecture en impose avec un style élégant inspiré des lodges de la baie Georgienne. A l'intérieur, la décoration est contemporaine et joue sur le contraste entre tons chauds et tons froids. Les chambres sont spacieuses, avec espace salon, table et cheminée au gaz.

Elles sont parfaitement équipées et disposent toutes d'une kitchenette pourvue notamment d'un frigo, d'un four micro-ondes et d'un lave-vaisselle. Les chambres offrent également une vaste terrasse ou un grand balcon. Au global, le resort est parfaitement conçu, avec une foule d'activités pour toute la famille, restaurants et boutiques.

Bon à savoir : Les chambres donnant sur le Nord offrent une jolie vue sur l'étang, le village et les montagnes. En revanche, celles donnant sur le Sud ont une vue moins intéressante, sur la route et les maisons environnantes.

L’avis de Tour Hebdo : Voilà un bon produit, bien ficelé, mais qui n'est pas facile à vendre en France. En hiver, le resort souffre de la concurrence du Mont-Tremblant, son équivalent québécois très présent sur le marché français. Sans parler du domaine skiable, qui ne peut pas rivaliser avec les Alpes ou les Pyrénées.

En été, l'emplacement du resort à l'écart des circuits touristiques classiques en Ontario fait qu'il ne peut s'intégrer que dans les rares programmes incluant la baie Georgienne.

Autre handicap en France : le village et l'hôtel ont été construits ex-nihilo et l'ensemble forme un décor à la Disneyland qui ne répondra pas à la demande des clients à la recherche d'authenticité, contrairement à d'autres lodges ou hôtels historiques de la province.

Testé par Didier Forray, le 9 mai 2015

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format